Séries

Altered carbon

Bannière

Ressources et références

Saison 1 2.75/5

  • De beaux décors, des idées intéressantes mais on a toujours cette culture primitive états-unienne du début du XXIe siècle. On est censé être des centaines d'années dans le futur mais on a des commissariats qui ressemblent à ce qu'on verrait dans n'importe qu'elle série policière à la con. L'enquête elle-même est digne de la plus banale de ces séries policières.
  • Et puis je m'attendais à quelque chose de plus politique, subversif, moins superficiel : l'histoire tourne vite avec l'apparition de la soeur et devient un énième conflit familial.
  • Certains passages font vraiment cheap, comme lorsque Bancroft, l'homme le plus riche du monde, va faire sa b.a. auprès des lepreux du futur.
  • Pas mal de violence esthétisé par la nudité féminine. Je n'ai de problème ni avec l'une ni avec l'autre quand elles ont un rôle dans l'intrigue : je me rappelle de la terrifiante scène de combat dans le sauna des promesses de l'ombre de Cronenberg (je ne suis pas le seul). Ici, rien de terrifiant ou de malsain, juste une nudité associée au sang. Limité.
  • L'intelligence artificiel est totalement inexploitée ou de manière tellement caricatural et simpliste.
  • Enfin, dernier gros problème : aucun personnage n'est intéressant.

Le final est ce que l'on attendait à partir du moment ou la soeur réapparait dans l'histoire. Très hoolywoodien et très classique. Un dernier truc pourtant idélogiquement dérangeant : quand l'élite commet l'irréparable (Bancroft et sa femme), elle fait amende honorable et accepte de rendre des comptes ; quand la fille du peuple ayant accédé au pouvoir se corrompt (la soeur de Kovacs), elle est irrécupérable ; comme si cette élite oisive l'était « de droit » car elle a quelque chose en plus...

Bref, de bonnes idées et quelques belles images mais assez décevant au final parce que les reflexions que devrait généré cet univers reste très superficielles.

Attendons la saison 2 pour voir s'il y a du mieux.