Littérature

2312

Image

Ressources et références

prix Nebula du meilleur roman 2012.

Le début

Le soleil est toujours sur le point de se lever. La lenteur de rotation de Mercure vous permet d’arpenter sa surface rocailleuse assez rapidement pour garder une avance sur l’aube, ce que nombre de gens font. Pour beaucoup, c’est un mode de vie. Ils vont à grands pas vers l’ouest, pour devancer toujours le prodige du jour. Certains se hâtent d’un lieu à un autre, pour examiner les fissures où ils ont précédemment procédé à l’inoculation de métallophytes bio-aspirantes, et ils grattent au plus vite les résidus accumulés d’or, de tungstène ou d’uranium. Mais dans leur grande majorité ils ne sont dehors que pour apercevoir le soleil.

Commentaires

2019-05-28
J'ai abandonné la lecture après 300 pages environ. L'univers décrit est merveilleux, on a vraiment envie d'y plonger mais l'histoire racontée est ennuyeuse, les personnages peu intéressants. Il y aurait tellement à dire et à faire dans cet univers ou des cités sur Mercure échappe au soleil brulant en glissant sur des rails, ou Mars et Vénus sont en phase de terraformation, où des centaines d'astéroïdes ont été évidés pour contenir des biosphères luxuriantes, où les lunes de saturne sont colonisées,… J'adorerai lire sous la plume de Robinson des essais de prospectives mais là, je n'accroche vraiment pas à ses romans. Je suis passé à la saga Vorkosigan, quelque chose de totalement différent et il s'est déjà passé plus de chose en quarante pages du premier roman de la saga que dans ces 300 premières de 2312...