Le temps de la lecture

Quelques réflexions rapides sur mon activité de lecture de ces derniers mois.

Je suis en mission chez un client depuis le mois d'octobre 2019. J'y fais ce que je fais depuis une quinzaine d'années maintenant : écrire du JavaScript (et du HTML, et du CSS, et le cas échéant du java). Rien de nouveau de ce côté là. Par contre, je suis maintenant à une demi-heure de chez moi alors que cela fait plus de dix ans que je dois me taper une heure et demi de trajet le matin et une heure et demi le soir. Une heure de transports en commun au lieu de trois, ça change beaucoup de choses. D'abord sur la fatigue globale (bien moindre), sur le temps gagné (deux heures de plus par jour c'est énorme),… Un autre changement est cependant moins agréable : je lis maintenant beaucoup moins.

Sur l'heure est demi que je mettais à arriver au boulot chaque matin, quarante à cinquante minutes étaient consacrées à la lecture ; le soir je préférais souvent écouter des podcasts. Ce temps de lecture à maintenant disparu vu que sur la demi-heure de trajet il y en a une quinzaine à pieds. C'était quasiment ma seule période de la journée / semaine consacrée aux romans et autres nouvelles et après quatre mois de ce régime, ça commence à me manquer. A tel point que l'autre jour, j'ai eu envie de lire un bouquin papier comme on a envie d'une clope. Je ne sais pas si c'est lié mais c'était très étrange.

Il va falloir que je me trouve une autre plage de lecture durant la journée vu que la mission est renouvelée jusqu'en septembre et que j'ai un max de trucs dans ma PAL… J'ai repris la lecture avec la série Voyage de Becky Chambers. J'ai essayé avec Lumières noires et, alors que j'ai beaucoup aimé les livres de la Terre fracturée, l'intro m'a un peu refroidi.