Mondial de foot féminin 2019

Bannière

Je ne regarde plus du tout la télévision depuis deux-trois ans maintenant. Et cela faisait presque quinze ans que je ne regardais que les événements sportifs : foot, JO, tournoi des six nations,… Mais même ça a finit par me lasser, essentiellement à cause de la diffusion : commentateurs, marketing, publicités et, en conséquence, formatage du discours des sportifs/ives.

J'ai suivi les féminines du foot pendant quelques années entre 2011 et 2015 ; j'ai fini par lâcher comme le reste et la main-mise de TF1 sur le mondial 2019 m'a très largement dissuader de suivre les matchs. Quelques extraits/mi-temps glanées de-ci de-là n'ont pas réussi à me faire changer d'avis mais j'ai tout de même eu envie de voir le quart entre la France et les États-Unis.

Les quarts

J'ai retrouvé des françaises en regression par rapport au dernier match que j'avais vu lors du mondial 2015 : alors qu'à l'époque elles avaient dominé les allemandes pendant les trois-quart du match, ici jamais je n'ai senti qu'elles pouvaient faire quoique ce soit face aux états-uniennes, à part peut-être les dix premières minutes de la seconde mi-temps. Trop de fautes techniques, rien pour emballer le match ; toujours les mêmes lacunes et alors qu'on pouvait être frustré par la défaite d'il y a quatre ans, ici rien à redire. Content par ailleurs que Megan Rapinoe soit à ce niveau et la meilleure joueuse du match (du tournoi ?).

Le quart Italie - Pays-Bas a été plutôt agréable à suivre même si les conditions météo ont très clairement plombées le jeu. Les hollandaises se sont imposées assez logiquement.

Le quart Allemagne - Suède est de loin le meilleur des trois matchs (je n'ai pas vu Angleterre - Norvège) au niveau de l'engagement des joueuses et de la qualité du jeu. Après, c'est aussi ce match qui m'a rappelé pourquoi je ne suportais plus de regarder le foot à la télé dés que j'ai entendu la voix de Christian jeanpierre...

Les demis

Vu la première demi-finale États-Unis / Angletterre. Victoire assez logique des états-uniennes et la première mi-temps a été d'un niveau digne d'une coupe du monde. Maintenant, la statégie des américaines qui consistent à partir pieds au plancher pour marquer dans le premier quart-d'heure puis de défendre à dix et gérer le score, ça devient un peu lassant.

Éspérons que les hollandaises arriveront à trouver une solution. Pas vu le match mais un collègue m'a laissé entendre qu'elles avaient assez mal joué et ne méritaient pas forcément la victoire.

La finale

Une finale un peu décevante même si la fin de la première mi-temps était très intéressante. Le pénalty des États-Unis se siffle ou ne se siffle pas c'est selon mais les américaines étaient clairement au-dessus de toutes les équipes de ce mondial.

Content pour Rapinoe.

Titre
Cancel Qatar
Auteurs
  • Franklin FOER
Éditeur
The Atlantic
Date