Le focus là « où on regarde »

Cela m'arrive régulièrement au boulot : je scrolle le long d'une page web avec la molette de la souris et, quand j'ai finit ma lecture, je tape un Ctrl + w pour fermer l'onglet. Sauf que ce n'est pas l'onglet qui se ferme mais la fenêtre de mon navigateur de fichiers juste à côté, parce que c'était elle qui avait le focus...

La confusion vient du fait que l'on pense que la fenêtre sur laquelle agit le scroll de la molette souris est celle qui a le focus - et donc celle sur laquelle arrivent les événements clavier, ce qui n'est à l'évidence pas le cas. Pas trouver de référence sur le pourquoi du comment du scroll sans focus mais c'est sans doute pour éviter d'avoir à effectuer un click avant, click qui peut éventuellement déclencher une action non désirée.

Pour modifier ce comportement sous Linux (Gnome), il existe une option de configuration, org.gnome.desktop.wm.preferences focus-mode : en mode sloppy ou mouse, une fenêtre va prendre le focus quand la souris passe au-dessus ; avec le mode par défaut, click, elle ne le gagne que lors du click. C'est aussi possible sous Windows Seven.

Attention cependant, il peut aussi être fréquent que l'on souhaite taper du texte dans une fenêtre sans que la souris soit au-dessus. En changeant de mode, ce n'est plus possible. A voir lequel des trois modes disponibles est le plus adapté aux usages et aux besoins.