OXI

Bannière

Après un ahurissant matraquage médiatique en faveur du oui qui m'a rappelé les plus belles heures du referendum sur le traité européen en 2005 - avec d'ailleurs la même logorrhée des journaleux politiques et des charlatans économistes adeptes du Il n'y a pas d'alternative.

Après les tombereaux d'insultes déversés par ces mêmes phares de la civilisation sur la tête de Tsipras, Varoufakis et l'ensemble du peuple grec, ces analphabètes qui ne savent pas ce qu'ils font - faudrait trouver quelques petits généraux pour encadrer tout ça.

Après que le premier ministre d'un pays qui a organisé ce qu'on doit bien appeler de la fraude fiscale institutionnalisée (LuxLeaks) donne des leçons de morale politique au premier ministre d'une des plus anciennes démocratie du monde...

Après donc ce déchainement de propagande relayée par des media obéissant docilement à leur maître, voila-ti-pas que les grecs, ben ils votent pas comme il faut ! Ils votent pas comme on leur a dit qu'il faut qu'ils votent !

Alors soirée joyeuse oui, sans doute : après les victoires de podemos à Madrid et Barcelone, il y a peut-être le début du bout de quelque chose… Ou tout ça va finir étouffé petit à petit, comme toujours.

Mais ce qui m'inquiète surtout c'est la machine médiatique qui s'est mise en place ces dernières semaines pour imposer une propagande avec une facilité déconcertante. Cela devient plus que préoccupant...