NoteCase

NoteCase est un nouvel éditeur de texte hiérarchique, développé depuis près de deux ans maintenant et qui vaut le détour. Petit survol de ses fonctionnalités.

Capture d'écran de Notecase

Capture d'écran de NoteCase sous Linux.

L'interface graphique du logiciel ressemble à ce que l'on attend de ce genre d'application : une fenêtre centrale contenant le texte et un panneau latéral présentant l'arborescence hiérarchique du fichier. Développée avec la librairie graphique GTK+ 2, NoteCase s'intègre naturellement au bureau Gnome.

Les données sont enregistrées au format HTML. Voilà comment la structure hiérarchique suivante sera retranscrite :

  • Note 1
    • Note 1.1
    • Note 1.2
      • Note 1.2.1
  • Note 2
1. Structuration hiérarchique d'un fichier NoteCase.
<!DOCTYPE NoteCase-File>
<HTML>
<HEAD>
    <meta content="text/html;charset=UTF-8" http-equiv="Content-Type">
    <TITLE></TITLE>
</HEAD>
<BODY BGCOLOR="#FFFFFF">
<DL>
    <DT><H3>Note 1</H3></DT>
    <DD><PRE>Texte note 1</PRE></DD>
    <DL>
        <DT><H3>Note 1.1</H3></DT>
        <DD><PRE>Texte note 1.1</PRE></DD>
        <DT><H3>Note 1.2</H3></DT>
        <DD><PRE>Texte note 1.2</PRE></DD>
    <DL>
        <DT><H3>Note 1.2.1</H3></DT>
        <DD><PRE>Texte note 1.2.1</PRE></DD>
    </DL>
</DL>
    <DT><H3>Note 2</H3></DT>
    <DD><PRE>Texte note 2</PRE></DD>
...
</DL>
</BODY>
</HTML>
2. Code source coorespondant au fichier NoteCase.

Chaque note est ainsi représentée par une liste de définition dl ; les informations complémentaires sont stockées sous forme de commentaires. De fait, il est assez simple d'exporter un fichier NoteCase au format HTML, sauf que ce code pose pas mal de problèmes puisqu'il ne respecte absolument pas la syntaxe de ce langage :

Une syntaxe HTML représentant la structure hiérarchique de la figure 2 pourrait être :

<ul>
  <li>
    <dl>
      <dt>Note 1</dt>
      <dd>Texte note 1</dd>
    </dl>
    <ul>
      <li>
        <dl>
          <dt>Note 1.1</dt>
          <dd>Texte note 1.1</dd>
        </dl>
      </li>
      <li>
        <dl>
          <dt>Note 1.2</dt>
          <dd>Texte note 1.2</dd>
        </dl>
        <ul>
          <li>
            <dl>
              <dt>Note 1.2.1</dt>
              <dd>Texte note 1.2.1</dd>
            </dl>
          </li>
        </ul>
      </li>
    </ul>
  </li>
  <li>
    <dl>
      <dt>Note 2</dt>
      <dd>Contenu de la note 2</dd>
    </dl>
  </li>
</ul>
3. Syntaxe HTML possible pour stucture un fichier NoteCase.

La version testée sous Ubuntu (1.0.5) souffrait par ailleurs de certains bugs :

  • Le bouton d'aide n'ouvrait pas le fichier placé dans le répertoire /usr/share/doc/notecase/, sans doute parce qu'il est installé sous forme compressé (gz).
  • Les langues posaient elles aussi des problèmes ; au lieu d'être installés dans /usr/share/locale/fr/LC_MESSAGES, les fichiers de traduction de l'interface graphique sont placés dans un répertoire /usr/share/fr.po/LC_MESSAGES/. Les changer manuellement de place (en tant que root) ne résout rien et l'interface graphique reste en anglais par défaut.

Je ne sais si ces bugs sont intrinsèques à NoteCase où s'ils résultent d'une mauvaise construction du paquetage Ubuntu.

Malgrè ces défauts, le logiciel garde tout de même quelques atouts intéressants :

  • Importation des fichiers gjots.
  • Fonction « faire / défaire » (qui manque à Gjots).
  • Multi-plateforme Windows / Linux.
  • Possibilité d'illustrer les noeuds de l'arbre hiérarchique avec des icônes, comme Keynote.

A suivre donc.

Titre
NoteCase 1.0.5
Site
NoteCase 1.0.5
Auteurs
  • Rajcic Miroslav
OS
Linux, Windows, Zaurus
Licence
BSD
Langue(s)
Anglais, français et autres

Ressources et références :

title
Gjots en français
Editeur
Omacronides
date
Titre
Keynote
Editeur
Omacronides
Date
Titre
Spécification HTML 4.01
Chapitre
10.3 Les listes de définitions : les éléments DL, DT et DD
Auteurs
Raggett DAVE
Auteurs
Le Hors ARNAUD
Auteurs
Jacobs IAN
Editeur
W3C
Date