Firefox, marketing et nudité

Voila une initiative personnelle qui fait beaucoup parlé d'elle en ce moment : la campagne promotionnelle du navigateur web Firefox initiée par un photographe et une mannequin et jouant sur les charmes de cette dernière, est loin de faire l'unanimité...

La campagne FemFox cherche en effet à promouvoir le navigateur web de la fondation Mozilla en le présentant courtisé par une demoiselle en porte-jarretelles. C'est cette représentation de la femme (on pense bien sur à de nombreuses campagnes promotionnelles de lingerie) qui gène beaucoup de gens.

En fait, difficile de se faire une opinion définitive sur le sujet :

  • La campagne est-elle sexiste ? Je ne pense pas.
  • La campagne est-elle pertinente ? Je ne crois pas non plus, en tout cas du point de vue de l'objet à promouvoir, à savoir un navigateur web. Pour ce qui du travail esthétique du photographe et du mannequin, cela reste un exercice de style intéressant.
  • la campagne est-elle amusante, caustique, ironique ? A voir. Détourner l'imagerie publicitaire classique au profit d'un projet non commercial à de quoi surprendre mais n'est pas, finalement, si impertinent que cela, même au énième degré.

Sur toutes les photos qui composent la campagne, une seule paraît aller dans le bon sens (celui de la promotion effective du produit), la sixième. Elle témoigne d'ailleurs d'une évolution de la ligne éditoriale du projet.

Au final, l'affaire ne me paraîtrait pas si dérangeante que cela si Kozlika, qui collabore activement au développement du gestionnaire de blog Dotclear, ne rappelait un épisode survenu lors du salon Solutions Linux 2006 où nous avions un stand - j'en profite au passage pour remercier tous ceux et toutes celles qui sont venus nous faire un petit coucou. En fin de manifestation, nous avons assisté à la mise aux enchères d'un T-shirt pour récolter des dons au profit de la FFII. Rien de nouveau sous le Soleil, sauf que le dit T-shirt était porté par une ravissante jeune fille, aux formes généreuses, perchée sur une table, au milieu d'une foule composée à 98% d'hommes… J'ai manqué la majeure partie du « spectacle » pour cause d'aparté dans un coin du salon avec le trésorier de l'association, mais j'en ai vu suffisamment. Si « l'happening » m'a d'abord arraché un sourire et que la jeune femme, qui avait déjà mis un peu d'ambiance durant les journées précédentes du salon, semblait plutôt amusée elle aussi, il y avait là quelque chose d'un peu… gênant. Je l'aurai sans doute été moins s'il y avait eu plus de femmes dans l'audience.

J'ai l'habitude de dire qu'il y a aussi des conneries idéologiques dans le monde scientifique ; (beaucoup) moins qu'ailleurs, mais il y en a tout de même. Dans le Libre, il y a aussi une certaine dose de machisme, ce léger relent de sexisme qui imprègne l'ensemble de la société ; c'est sans doute un milieu moins imprégné que d'autres, mais il l'est tout de même. Difficile pour un animal social d'échapper à l'atavisme culturel.

Alors voilà : il n'y a rien de fondamentalement malsain ou de méchant la dedans, que ce soit dans la campagne FemFox ou dans la vente aux enchères de Solutions Linux. Et pourtant, c'est souvent avec les symboles et les petits riens qu'on fait de plus grandes choses. Le logiciel libre en est un exemple frappant. Casser l'imagerie dominante au lieu de l'utiliser, pourrait être l'un de ces petits pas.

Enfin, l'aspect positif de toute cette polémique, c'est qu'on finit par se marrer un bon coup.

En savoir plus :