To boldly go...

Voilà, c'est fait : après deux reports, la sonde New Horizons a finalement pris son envol en direction de Pluton ce jeudi 19 janvier 2006 à 19:00 utc (20:00, heure de Paris).

Vue de New Horizon

Vue artistique de la sonde New Horizon. Crédits : Nasa/JPL

Si les médias généralistes n'ont braqué leur regard vers les confins du système solaire que depuis certaines découvertes récentes, cela fait presque vingt ans que la mission New Horizon est en préparation, depuis l'époque glorieuse des sondes Voyager. C'est sans doute grâce aux premières observations d'objets transneptuniens appartenant à la Ceinture de Kuiper, au début des années 90, que ce projet d'exploration des régions lointaines de l'espace a fini par s'imposer malgré les coupes budgétaires. La ténacité des équipes scientifiques est aujourd'hui récompensée par le lancement de la sonde vers une destination qu'elle n'atteindra que dans près d'une décennie.

Au cours de son périple, New Horizons passera près de Jupiter (février 2007), ce qui sera l'occasion de récolter de nouvelles images. La géante gazeuse permettra ensuite à la sonde de poursuivre sa route grâce à ce qu'on appelle un « rebond gravitationnel ». Finalement, elle devrait arriver aux abords de Pluton en juillet 2015, où elle étudiera principalement l'atmosphère et la géologie de la planète. Elle ira alors jeter un oeil ailleurs dans la ceinture de Kuiper entre 2016 et 2020.

New Horizons inaugure ainsi une nouvelle ère dans la recherche astronomique. Chaque époque a eu sa « nouvelle frontière » : ce fût la Lune dans les années 60, les planètes géantes dans les années 70-80, Mars dans les années 90-2000. Ce sera Pluton et les confins du système solaire dans les années 2010-2020. Qui découvrirons-nous ? Sans doute une myriade de planétoïdes prédite par la théorie et qui commence à apparaître à travers les télescopes terrestres. Sans doute beaucoup d'autres choses, la réalité dépassant souvent l'imagination fertile des scientifiques. En tout cas, un nouveau monde jaillira des ténèbres, et cela vaudra la peine d'être là pour le voir.

En attendant d'avoir des nouvelles, et pour ceux et celles qui souhaitent rêver à ce qui pourrait se passer aux confins de notre système solaire, je conseille la lecture d'un roman de science-fiction écrit par deux maîtres de la hard-science : David Brin, Gregory Benford, Au coeur de la comète, Livre de Poche, 1992 (ISBN : 2-253-06007-0).

Pour en savoir plus :