Ratonnade dans l'indifférence générale

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 2018, sept jeunes avaient été blessés à Beaune par une attaque à la voiture suivie deux heures plus tard d’une fusillade. Au cours de cette double attaque, les criminels qui l’ont commise avaient proféré des insultes racistes, traitant ces jeunes de « bougnoules » et leur disant qu’ils n’avaient « rien à faire dans ce pays ».

Titre
À Beaune, le racisme a failli tuer et (presque) tout le monde s’en fout
Auteurs
  • Antoine LÉAUMENT
Éditeur
Le bon sens
Date