Marseille : accident industriel de Netflix

Fremdschämen, ce mot emprunté à nos voisins allemands et qui signifie « la honte que l’on ressent à la vue de quelqu’un d’autre se mettant dans une situation extrêmement honteuse » a ici une nouvelle définition.

Titre
Critique de Marseille sur Netflix : Liberté, égalité, nullité
Auteurs
  • Julien CADOT
Éditeur
Numerama
Date

Le résultat, loin d'être la claque espérée, très loin d'annoncer une révolution du PAF, est plus qu'une déception. C'est une débandade artistique, un raté industriel pour Netflix, sans doute son premier navet « maison », qu'on découvre d'abord surpris, puis consterné, enfin hilare face à la pauvreté de son scénario, l'indigence de ses dialogues, la lourdeur de sa mise en scène et la faiblesse de son interprétation

Titre
Carton rouge pour “Marseille”, le premier navet “maison” de Netflix
Auteurs
  • Pierre LANGLAIS
Éditeur
Télérama
Date

Que Marseille ne modifie pas le paysage de la création télévisuelle française n'a rien d'étonnant. Ce n'est d'ailleurs pas ce qu'on lui demandait, ni ce qu'on attendait d'elle. Le processus a besoin de temps et de patience. En revanche, ce qui est vraiment inquiétant, c'est que personne, à aucun moment, n'ait tiré la sonnette d'alarme. Parce qu'enfin, la production d'une série, cela prend du temps.

Titre
Marseille – Et soudain, c’est le drame
Auteurs
  • Pierre SÉRISIER
Éditeur
Le monde des séries
Date