Pourquoi j'ai mangé mon père

Publication

Couverture

Achat
Prix
4.90 €
Lu

Edition

Editeur
Pocket
Date
Langue
Français
Format
Poche
Pages
189
ISBN
978-2-266-22410-9

Original

Titre
What we did to father
Sous-Titre
Editeur
Date
Langue
Anglais

Résumé

(4e) Une famille préhistorique ordinaire : Édouard, le père, génial inventeur qui va changer la face du monde en ramenant le feu ; Vania, l'oncle réac, ennemi du progrès ; Ernest, le narrateur, un tantinet benêt ; Edwige, Griselda et d'autres ravissantes donzelles… Ces individus nous ressemblent : ils connaissent l'amour, la drague, la bataille, la jalousie. Et découvrent l'évolution. Situations rocambolesques et personnages hilarants pour rire et réfléchir. Un miroir à consulter souvent.

Commentaires

Le livre est drôle ; pas aussi drôle que le laissent entendre Théodore Monod et Vercors, qui l'a traduit en français, mais drôle tout de même, grâce principalement à un procédé classique de décalage, décalage entre xxx.

Au cours de ce combat de l'intelligence contre le muscle strié et la griffe rétractile, on voit donc les pithécanthropes découvrir le feu, pratiquer l'exogamie, la division progressive du travail ou la cuisson des aliments ; inventer la musique, la danse et les arts en général, les prémisses de la religion ; essayer de domestiquer le loup ; passer du charognage à la chasse organisée ; à peu à peu contrôler cette marâtre nature, quitte à en arriver à certains excès (Nous nous appliquerons à exterminer toutes les espèces qui nous ravagent, à n'épargner que celles qui se soumettront, p.137). Certains comme l'oncle Ian parcours le monde et rencontre Néanderthal en Europe et au Proche-Orient, où les conflits avec les autres humains font écho à la situation politique actuelle de la région ; il pousse même jusqu'à Zhoukoudian, grotte d'Asie fameuse.

La fiction est ici un pretexte pour exposer de manière ludique une synthèse des connaissances paléoanthropologiques de l'époque (1960). On y voit condensé en quelques années de vie d'une famille de pithécanthropes ce qui s'est sans doute déroulé sur des milliers d'années d'évolutions humaines.

C'est donc drôle et instructif. Que demander de plus ?