Océanique

Créateurs

Auteurs

Publication

Couverture

Divers

Achat
Prix
9.20 €
Lu

Edition

Editeur
Le livre de poche
Date
Langue
Français
Format
Pages
716
ISBN
978-2-253-15988-9

Original

Titre
Sous-Titre
Editeur
Langue
Anglais
Intégrale raisionnée des nouvelles

Le début...

En début d'après-midi, le quatrième jour après être sorti de sa mélancolie, alors qu'il rentrait tranquillement chez lui après une promenade dans les jardins du centre de Noether, Jamil entendit des cris en provenance du terrain de sport derrière la bibliothèque.

.. toc::

Gardes-frontières 4/5

Dans un lointain futur, en un lieu qui ressemble à une colonie de O'Neil, les humains sont devenus immortels et jouent au football quantique. Lors d'une de ces parties, Jamil rencontre Margit.

Ce football quantique laisse un peu perplexe et reste difficile à visualiser, mais ce n'est pas le plus important dans cette nouvelle. Comme souvent chez Greg Egan, ce sont les rapports humains qui tiennent le premier rôle et donnent tout leur intérêt aux histoires. Ici, un type un peu paumé après 10 ans d'une « retraite » dont on ne sais rien mais dont on devine la nature pour des êtres qui peuvent vivre des milliers d'années, croise le chemin d'une des rares personnes vivantes qui a connu l'époque de la barbarie, l'époque où l'on tuait, violait, massacrait, detruisait ; mourrait ; notre époque quoi. Margit porte un fardeau de souvenirs que plus personne ne peut comprendre, mais elle finira par se confier à Jamil : lui, en retour, essayera de soulager sa solitude...

Commençant comme une histoire de hard-science dés plus classique, la nouvelle finit en une reflexion sur notre vision de la mort et nos relations aux vivants, ceux qu'on croise, ceux qu'on accompagne et ceux qu'on laisse… Belle réussite.

Quand il atteignit le brasier nourant, il se tapit dans le jardin raccorni par la chaleur, tout en se maudissant. Chusok lui avait donné une chance de se joindre à lui pour son dernier repas à Noether. Quelques soient les allusions qu'on laissait échapper, il était d'usage de ne dire à personne qu'on allait repartir. Si on avait encore un amant, ou des enfants en bas âge, on ne les abandonnait jamais. Mais les amis, on les prévenait de manière subtile. Avant de disparaître.

Les Entiers sombres 3.5/5

Suite des aventures de l'équipe de mathématiciens qui avait découvert un univers mathématique parallèle dans radieux. 15 ans ont passés ; Bruno, Alison et Yum ont gardé le secrêt de leur découverte. Ils communiquent régulièrement avec l'autre côté et un certain Max, qui leur indique qu'une tentative d'intrusion a été repéré, en violation avec l'accord de status quo établi entre eux. Bruno se charge d'enquêter et rencontre Campbell, jeune physicien qui est arrivé aux mêmes types de découvertes que lui sur la singularité mathématique créant cet univers parallèle. Mieux, ces recherches permettraient de cartographier l'autre côté, et ainsi en apprendre plus que les bribes d'informations que Max concent à donner.

Trop dangereux du point de vue de Max, qui déclenche deprésailles. Les mathématiques deviennent alors une arme de destruction massive, dérèglant les transports aériens et tout type de système informatique. Bruno et son équipe devront dés lors s'engager dans une guerre secrête pour préserver l'existence même de notre réalité.

Mortelles ritournelles 3.5/5

A la recherche de la mélodie parfaite, celle qui restera dans les esprits de ceux et celles qui l'entendent et qui permetrra de vendre n'importe quel objet qui lui sera associé. Le marketing musical poussé à son extrême...

Le Réserviste 3.5/5

Dans un futur proche, une société au schéma classique, où des clones sont créés comme fournisseurs de pièces de rechange ; ce n'est pas dis ouvertement mais c'est le cas dans les faits, du moins pour les plus fortunés de la planète. Jusqu'au jour où l'un de ces richissime excentrique décide de transférer son « esprit » dans un clone, et de ne plus se contenter de remplacer son foi où ses reins.

Mais qu'est-ce qui est vraiment transféré ? Qu'est-ce qui défini vraiment la nature, le caractère ou la personnalité d'un individu ? Et les clones, sont-ils vraiment ces coquilles vides que leurs fabriquants laissent entendre ?

Poussière 4/5

Une intelligence artificielle, copie plus ou moins conforme de son propriétaire, stockée dans une réalité virtuelle où le temps s'écoule différemment. Ses sopies sont généralement faites sur des vieillards ou des malades, avant de mourir ; elles ont donc rarement l'opportunité d'être confronté à leur « créateur » ; ce qui n'est pas le cas ici. Que se passe-t-il alors si la copie décide de vivre sa propre vie, de ne pas être un simple cobaye ?

Les Tapis de Wang 4/5

Une humanité numérique qui se déploit à travers la galaxie sous forme de copies, et qui connaît en son sein des débats houleux entre ceux qui prônent un enracinement dans la réalité de l'univers et ceux qui voient dans les réalités virtuelles la seule véritable quête de l'ailleurs, du différents. Cet humanité entre pour la première fois en contact avec une intelligence extra-terrestre qui génère « naturellement », sans technologies, ses propres réalités virtuelles...

Océanique 4.5/5

A faire...

Fidélité 4/5

A faire...

Lama 4.5/5

A faire...

Yeyuka 4.5/5

En 2020, une bague en relation quasi-symbiotique avec son porteur fait office de garde-du-coprs médical : elle permet d'effectuer instantanément des analyses sanguines et de prévenir tout risque de maladie ou d'infection. Le cancer a ainsi presque entièrement disparu. Enfin, dans les populations qui peuvent se payer ce type d'outil technologique.

Un médecin s'engage en tant que bénévole pour les MSF afin d'aller soigner une nouvelle maladie apparue en Afrique depuis quelques temps, le Yeyuka. D'où vient cette maladie ? Comment et pourquoi les progrès médicaux permis par la bague n'ont pas encore réussi à l'éradiquer ? Et qu'est-il prêt à perdre, ou à sacrifier, pour accomplir son métier ?

Singleton 4.5/5

Toujours autour de la thématique des mutlivers, un mathématicien ne supporte pas la non-finalité de ces décisions, qu'il y aura toujours, potentiellement, des versions de lui qui prendront des décisions ou feront des actions différentes.

Tout commence alors qu'il est étudiant et qu'il assite au passage à tabac d'un commis dans une ruelle. La foule observe sans oser intervenir, et il reste là à observer lui aussi ; jusqu'au moment où il décide d'intervenir. Il sauve la vie du cuisinier mais se dit retrospectivement qu'il a eu beaucoup de chance : il aurait pu perdre la vie.

On le suit ensuite tous les 8 à 10 ans, en voyant cette idée de multiplicité des actions et de leurs conséquences grandir en lui, et la gène que cela lui procure. Il fait la connaissance d'une mathématicienne, Francine. Tout deux souhaitent avoir un enfant ; malheureusement, Francine fait une fausse couche...

10 ans plus tard, les IA embarqués dans des coprs artificiels sont en plein boum ; le couple envisage d'en élevé une, mais à l'aide d'une machine particulière que le mathématicien à mis au point : le ProQus, qui réduit les multivers d'un individu à une seule instance, un singleton. L'individu, Helen, sera dés lors vraiment unique.

L'enfant grandit et est élevé comme si elle était une véritable petite fille. On apprend sependant à son école qu'elle est une IA et les aprents d'élèves organisent alors des manifestations pour qu'elle soit expulsée. Pour couronner le tout, l'enfant apprend qu'en plus d'être une IA, elle a aussi été élevé grâce au ProQus, ce qui en fait un être marginale, y compris parmi les intelligences artificielles. Un peu dur comme crise de la puberté, qui se concluera par une fugue.

Helen finira comme esclave sexuelle, comme beaucoup d'IA, mais son père la cherchera pendant des années. Et finira par la retrouvée...

Oracle 3.5/5

L'histoire commence plutôt bien, en narrant les pratiques pseucho-psychologiques des années 50 pour « guerrir » l'homosexualité. Le presonnage principal y est soumis sans comprendre ce qu'on attend vraiment de lui. Arrive une visiteuse que l'on devine provenir du futur. Elle le libère et lui offre la possibilité d'accélérer le développement technologique de son époque, pour éviter de connaître les errements que son monde a connu. Nous sommes toujours dans ce monde multivers, et la visiteuse se révèle être Hellen, rencontrée dans Singleton : le fait d'avoir été élevé dans le ProQus lui offre désormais la possibilité de passer d'un univers à l'autre.

L'histoire se finit un peu mollement sur une reflexion pseudo-philosophique un peu lourdre qur la nature de l'âme et de l'intelligence artificielle...

Le continent perdu 4.5/5

D'étranges hommes du futur viennent menés une guerre dans la vallée où vit le jeune Ali. Ils y embrigadent de force les hommes pour servir de chaire à canon ; le père d'Ali en est mort ; son grand frère a disparu. Son oncle décide alors de l'envoyer dans le futur pour échapper à ce funeste sort.

Le passage - le pont entre 2 époques - est dangereux et seuls quelques mercenaires du futur savent comment l'emprunter. Ali arrive cependant à passer, et se retrouve bientôt dans un camp de réfugiés. Et il attend ; attend que la paperasse soit correctement rempli ; que les fonctionnaires du camp comprennent ce qui lui arrive ; que les politiques se décident enfin pour savoir que faire que tous ces réfugiés temporels ; et que la population locale finissent, peut-être, par s'émouvoir du sort qui leur est réservé dans ces camps...