The Expanse

Cover

Attention: La description des épisodes / numéros peut divulguer tout ou partie des inrigues.

Je n'ai pas (encore) lu les romans de James S. A. Corey (Daniel Abraham et Ty Franck) et j'ai découvert la première saison un peu par hasard mi-2016 sans trop y croire. Ben finalement c'est plutôt de la bonne SF.

Ressources et références

Saison 1 (2016) 3.75/5

Titre
The Expanse saison 01
serie
The Expanse
serienum
01
Auteurs
  • Daniel Abraham
  • ty Franck
Période
décembre 2015 / février 2016
Editeur
SyFy
Note
3.75/5
Remarque
Saison de 10 épisodes.

Un des plans de l'intérieur de Cérès me fait penser à une illustration de BWS.

Illustration

Le quartier où habite le détective Joe Miller, l'escalier qu'il emprunte, le toit de verre, la facade d'immeubles me font furieusement penser à cette image.

A faire...

Saison 2 (2017) 4/5

Titre
The Expanse saison 02
serie
The Expanse
serienum
02
Auteurs
  • Daniel Abraham
  • ty Franck
Période
février 2017 / avril 2017
Editeur
SyFy
Note
4/5
Remarque
Saison de 13 épisodes.

La série semble être passé à un niveau légèrement au-dessus. Un peu plus de moyens, un peu plus de promotion de la part de SyFy. La bonne presse de la première saison à fait son effet. Espérons que l'histoire suive.

Les cinq premiers épisodes de la série sont de très haute volée et ce premier arc narratif se conclut par une séquence d'un beauté saisisante, donnant au personnage le plus intéressant de la série, Joe Miller / Thomas Jane, une fin digne de ce nom.

Ensuite, le reste de la série tourne un peu en sous régime ; on tire un peu trop à la ligne et on voit les conséquences d'un budget limité pour une série de SF comme celle-ci dans l'épisode où la seule rescapée de la bataille de Ganymède vient témoigner sur Terre, s'échappe de sa chambre pour aller voir l'océan. On ne voit pas grand chose de la société humaine à ce moment là. C'est d'ailleurs l'épisode le moins intéressant de toute la saison.

Et puis comme toujours on repart peu à peu dans du très bon avec les 2-3 derniers épisodes de la série. Le plan final, un « écorché » de vaisseau spatial sur Vénus, et là encore d'une pure beauté. L'ensemble aurait sans doute mérité de tenir dans 10 épisodes, comme la saison précédente, pour ne pas avoir cet espèce de ventre mou au milieu.

On évite le plus souvent les poncifs, parfois de justesse. Exemple avec Amos : toujours sur la corde raide avec ce personnage, risquant constamment de tomber dans le cliché ou la caricature ; et pour l'instant on l'a évité, en grande partie aussi grâce à l'acteur Wes Chatam. Le boy-scout de service (Jim Holden / Steven Strait) est un peu ennuyeux mais le reste du casting / des personnages compense, Naomi Nagata / Dominique Tipper en tête.

Tout ça m'a fortement donné envie de lire les romans de James Corey. Parce que The Expanse c'est la SF qu'on lit et qu'on aime lire depuis des années et que l'on n'a pour ainsi dire jamais vu transposé à l'écran (grand ou petit) ; la seule exception qui vienne en tête serait peut-être le reboot de Galactica.

Saison 3 (2018)

La saison 3 reprend là où la saison 2 finissait :

  • l'équipage du Rocinante s'est débarrassé de l'hybride humain-protomolécule et a découvert que Naomi a offert la proto-molécule à Fred Johnson, donc aux ceinturiens. Ils doivent gérer cette nouvelle tension interne et tandis que Nagata veut retourner sur la station Tycho, Holden et le reste de l'équipage décident de se rendre sur Io où ils pensent pouvoir retrouver la fille de Prax Meng.
  • Avasarala, Cotyar Ghazi et Draper ont réussit à échapper à leurs ennemis ; encore faut-il maintenant quitter le navire de Mao avant que le navire militaire de l'ONU envoyé par Sadavir Errinwright ne le détruise.
  • Sur Terre Errinwright cherche toujours à convaincre le secrétaire général de l'ONU d'entrer en guerre contre Mars. Ce dernier reçoit le « renfort » de Anna Volovodov.
  • Enfin, Mao se rend sur Io pour suivre les avancées des travaux sur la protomolécule appliquée sur des enfants souffrants d'une déficience génétique particulière. La fille de Prax est parmi eux.

Tout cela est pour l'instant plutôt bon même si l'introduction du personnage du pasteur Volovodov et des putains de bondieuseries à la con propres aux États-uniens sont plutôt pénibles.

A faire...

Annulation de la série

Save The expanse

Save The Expanse
Titre
EXPANSE Axed
Auteurs
  • George R.R. MARTIN
Editeur
Not A blog
Date
Titre
‘The Expanse’: 5 Reasons Why Amazon Needs to Save the Sci-Fi Drama
Auteurs
  • Jay BUSHMAN
Editeur
IndieWire
Date
Remarque
Imagine if “Game of Thrones” has been canceled before the Red Wedding?

De ce que je comprend : SyFy ne possède que les droits de diffusion télé de la série ; Amazon possède les droits de streaming aux États-Unis, Netflix pour le reste du monde. Si le deal semblait valable à SyFy en 2014, ce n'est évidemment plus le cas aujourd'hui où le streaming et le « binge watching » sont les modes de visionnage de séries les plus appréciés.