Bookeen : Cybook Muse Frontlight

Après des années d'hésitation, je passe finalement au numérique avec une liseuse Bookeen. Je ne saurais dire s'il s'agit d'une liseuse meilleure ou moins bien que les autres vu que c'est la première que j'achète et que j'utilise. Je peux juste l'évaluer en fonction de ce que j'en attends...

J'ai choisi la Bookeen Cybook Muse Frontlight au lieu de la Kobo Aura Edition 2, l'autre modèle qui m'intéressait, pour des raisons totalement subjectives vu que les spécifications des 2 machines sont très proches :

  1. Bookeen est une entreprise française et c'est une petite boîte comparée aux ogres qui dominent le marché (Kobo et Amazon).
  2. Le système d'exploitation embarqué est du linux.
  3. Les témoignages d'un membre de la communauté libre francophone.

Côté lecture rien à redire, le confort est ce que j'espérais là où la tablette finissait quasiment par me cramer les yeux au bout d'un quart-heure. L'éclairage Frontlight n'est absolument pas gênant - je n'en ai d'ailleurs que très rarement besoin pour le moment, la luminosité dans le métro (là où je lis le plus) étant largement suffisante.

Côté gestion de la machine, là encore je ne sais pas comment cela se passe avec les autres marques ; ici, la Bookeen est reconnue par ma Fedora comme n'importe quel périphérique de stockage branché par USB. Je peux donc faire un simple copier / coller des bouquins dans le répertoire adéquat.

Petites limitations tout de même : la prise de note n'est pas parfaite - faut pas taper trop vite au risque de voir la moitié des lettres oubliées.

Arès à peine quelque jours d'utilisation, je crois que je peux dire que je vais sans aucun doute arrêter d'acheter des livres au format papier et passer définitivement au numérique. Je resterais par contre sur 2 principes immuables :

  • je n’achèterai pas de livres avec DRM.
  • Je ne paierai pas pour la version numérique de livres que j'ai déjà acheté (me suis déjà fait avoir il y a des années lors du passage du vinyl au CD).