Au-delà des murs

Cover

Titre
Au-delà des murs
Réalisateur
  • Hadmar Hervé
Scénario
  • Hervé Hadmar
  • Marc Herpoux
  • Sylvie Chanteux
Production
Lincoln TV, ARTE F
Distribution
Veerle Baetens (Lisa), François Deblock (Julien), Géraldine Chaplin (Rose)
Note
4.5/5

Orthophoniste dans un hôpital pour enfants, Lisa, hors de son travail, se mure dans une morne solitude, que trouble la nuit des cauchemars récurrents. Un jour, dans la vieille demeure qui fait face à son appartement, on découvre le corps d'un homme mort depuis trente ans, André Bainville, qu'elle ne connaissait pas mais qui, à sa grande surprise, l'a désignée comme héritière. Sur le testament, un rectangle rouge et une référence biblique ("Jean, 10-9"), qui correspond aux mots suivants : " Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera les pâturages." Lisa s'installe dans la grande maison délabrée et le premier soir, réveillée par des bruits étranges, découvre qu'un nouveau pan de mur est apparu. Elle y trouve un passage vers d'autres couloirs, d'autres pièces, toutes privées de fenêtres : une maison immense et labyrinthique, qui se referme sur elle.

Une atmosphère intrigante ; des scènes et une manière de filmer qui foutent souvent franchement les boules ; des faux-airs de Guillermo del Toro à certains moments (Labyrinthe de Pan) ; un soupçon de paradoxe temporel et de poésie ; une actrice principale, Veerle Baetens, envoutante. Ça n'en dit jamais trop, laissant une large place à l'imagination du spectateur. Du très très bon.