Firefox et Epiphany (Web)

Web, le nouveau nom d'Epiphany, le navigateur web par défaut de Gnome, a vu son interface graphique redéfini pour donner plus de place au contenu. Petite comparaison avec l'interface de Firefox.

Capture d'écran

Firefox 13 et Epiphany sous Fedora 17.

Qu'est-ce qu'on remarque ? Ben autant la simplification de l'interface est agréable, autant le gain d'espace pour afficher plus de contenu est loin d'être évident, comme le montre la capture d'écran ci-dessus.

Et pour revenir sur cette simplification à outrance qui touche un peu près tout sous Gnome 3, je n'ai trouvé aucun écran de configuration dans Epiphany. Encore un exemple d'abrutissement de l'utilisateur ; parce qu'évidemment, dans le nouveau monde de l'ergonomie ultra-cool de Gnome 3 quelle est bonne pour toi, l'utilisateur n'a pas à effacer son cache, à changer les polices de caractères utilisées par défaut, à vérifier quels cookies ont été enregistrés ; il n'a même pas le droit de l'interdire, cet enregistrement de cookies...

A force de voir le mal partout, on finit par en oublier les fondamentaux, les choses évidentes, et un lecteur vient de me le rappeler (merci à lui). Web Ephinay possède bien des outils de configuration : le menu d'application est dorénavant déplacé sur l'icône de l'application courante dans la barre supérieure. Une configuration certe minimale (comparer à ce que l'on peut faire avec Firefox), mais tout de même présente !

Image

Menu application d'Epiphany (Web).

Bref, pas de quoi me faire changer de crémerie...