Le javascript m'emmerde !

Curieux cri du coeur pour quelqu'un dont le boulot, c'est d'écrire du javascript. En fait, ce n'est pas le langage en lui-même qui insupporte (quoique certaines « subtilités » donnent envie de se taper la tête contre les murs), plutôt son utilisation de plus en plus outrancière...

Par outrancière, j'entend le fait que sur une multitude de sites, il n'est plus possible d'accéder au contenu des pages web, donc à l'information / la fonctionnalité que le dis site est sensé fournir, dés que la gestion du javascript est désactivée dans le navigateur !

D'aucuns rétorquent, y compris au boulot, qu'il n'y a que très peu de types comme moi (comprenez qui désactivent la gestion du javascript dans leur navigateur - la plupart ne savent même pas que c'est possible), et donc que cette gène ne concerne qu'une population très limitée d'internautes. Pas faux, mais si on y ajoute les utilisateurs d'extensions comme noScript pour Firefox (ou équivalentes pour les autres navigateurs), la minorité devient plus visible. Et puis en poussant ce raisonnement plus loin, on pourrait se dire que la population de déficients visuels ou moteurs surfant sur la toile n'est pas non plus très importante ; pourquoi devrions-nous dés lors nous échniner à développer des sites les plus accessibles possible ?

La situation n'est pas identique à celle des sites construit entièrement en flash puisque la gestion du javascript est native dans les navigateurs web (pas besoin de plugins), mais le résultat final reste le même : on se retrouve devant des pages blanches, ou on clique sur un lien qui ne vous emmènent nulle part, etc.(1)

Quand il s'agit de développer une application qui sera exécutée dans un environnement contrôlé, la javascript peut être utilisé à foison et on n'a pas trop à s'occuper de ce qui se passerait si sa gestion était désactivée (vu que l'application ne servirait à rien dans ce cas là). Sinon, il faut tout faire pour que les informations que l'on doit présenter aux internautes soient indépendantes d'une technologie qui pourrait être éventuellement absente ou mal gérée. C'est ce qu'on appelle la « dégradation gracieuse ».

OLSSON, Tommy. Graceful Degradation & Progressive Enhancement. Accessites.org, . (traduction française)

ZAKAS, Nicholas. How many users have JavaScript disabled?. Yahoo! Developer Network,

DAVIES, Mike. Disabling JavaScript: Asking the wrong question. isolani,