Firefox 3 - quelques notes

Pas de passage en revue des nouvelles fonctionnalités de Firefox 3 ; d'autres l'on déjà fait. De petites remarques cependant sur quelques points particuliers.

Parlons d'abord de Firefox en tant qu'outil de développement web. On peut se réjouir de l'amélioration de l'implémentation des CSS, avec par exemple la prise en charge de la valeur inline-block pour la propriété display. Il ne serait cependant pas pertinent de construire des présentations basées dessus vu que le rendu sous Firefox 2 serait incorrect. Même si, comme l'a montré la sortie de la version 2, le taux de remplacement de Firefox est important (ce qui veut dire que les utilisateurs mettent à jour leur navigateur web très rapidement), il faudra attendre encore quelques semaines/mois pour véritablement tirer profit de ces nouveautés.

Côté javascript, un problème plus ennuyeux touche les requêtes asynchrones locales via l'objet xmlHttprequest. Jusqu'à présent, nous pouvions aller chercher un document n'importe où sur le disque dur avec une url du genre file:///home/login/repertoire/de/mon/fichier. Dorénavant, les requêtes ne pourront s'effectuer que dans le répertoire où se trouve le script ou un de ses sous-répertoires. Si ce changement peut aisément se comprendre niveau sécurité, cela peut être gênant.

Par ailleurs, les pages locales semblent aussi poser un problème pour la gestion des cookies. Ma configuration par défaut exige de Firefox qu'il me prévienne dés qu'une page veut enregistrer un cookie. Une petite case à cocher lui permet de se rappeler mon choix, si bien que le message d'avertissement n'apparaît plus lors d'une prochaine visite. Pourtant, si vous affichez une page locale qui a besoin d'un cookie, vous avez beau cocher la dite case, le message d'avertissement apparaîtra à chaque fois. Là, c'est vraiment ennuyeux de chez ennuyeux.

Capture d'écran

Apparence du panneau scrapbook dans Firefox 2

Capture d'écran

Apparence du panneau scrapbook dans Firefox 3.

Enfin, pour ce est de Firefox en tant qu'outil de navigation proprement dit, j'avoue que je reste encore un peu perturbé par la nouvelle manière de gérer les marques pages.

Côté interface graphique, nous avons enfin une intégration plus poussée avec l'environnement de travail. Sous Linux/Ubuntu et le bureau Gnome, cela se traduit notamment par l'utilisation des icônes du thème courant (voir les deux captures d'écran ci-contre) ainsi que la possibilité d'utiliser les raccourcis claviers génériques comme Ctrl + q pour fermer le programme (mine de rien, ça facilite beaucoup les choses). Mais le look général reste encore imparfait, le bord des panneaux latéraux est parfois mal dessiné et la barre des onglets n'est jamais bien délimitée.

Capture d'écran

Apparence de la barre d'onglets dans Firefox 2

Capture d'écran

Apparence de la barre d'onglets dans Firefox 3.

Bref, si Firefox 3 est objectivement une réussite technique (je parlerai plus tard de l'aspect marketing de sa sortie), j'attend la première mise à jour du logiciel qui peaufinera son interface graphique sous Linux.

Autre chose plutôt agaçante sous Firefox 3 dans le cas où une page se charge dans un onglet tandis que vous en consultez une autre ; si vous avez activé l'alerte pour l'enregistrement des cookies, le navigateur va forcer l'affichage de la dite page, interrompant ainsi votre lecture. Jusque là (Firefox 2), on pouvait traiter ce type d'alerte sans quitter la page courante.