Hotlinking 2, le retour de la vengance

Bon, je ne sais pas si c'est parce que je n'ai pas jeté un oeil aux logs apache de mon site depuis un moment, mais j'ai l'impression que les requêtes émanant d'un hotlinking sont devenues de plus en plus récurrentes ces dernières semaines.

On y trouve de tout : des sites myspace ou skyblog, des forums divers et variés dont je ne soupçonnais même pas l'existence, français, allemands, anglais… Bref, ça tire dans tous les sens. Et tout ça pour quoi me direz-vous ? Généralement pour les filles de Basin city. Tsss...

Le système de blocage par le fichier htaccess fonctionne très bien, là n'est pas le problème. C'est juste ennuyeux de voir ce type d'abus se répéter, et je suis de plus en plus tenté de suivre un exemple que j'avais repéré lorsque le problème s'était posé la première fois (malheureusement, je ne retrouve le lien) : au lieu de renvoyer un code d'erreur HTTP 403 (« pas d'autorisation d'accès au serveur »), je pourrais rediriger ce type de requête vers une image neutre, voir vers quelque chose de plus compromettant pour ces petits salopiots qui ne savent pas se comporter correctement sur la toile. Mais bon, à voir le type d'échanges sur les forums, le hotlinking est souvent l'oeuvre d'ados ou de pré-ados (mais que font les parents ?) qui n'ont sans doute même pas conscience de ce qu'ils font.

Ce phénomène s'accompagne par ailleurs d'une recrudescence de spams tous azimut, ce qui fait que je passe presque plus de temps à jeter à la poubelle des cochonneries qu'à lire les messages dignes d'intérêt. J'avais créé une boîte e-mail spécialement dédiée à l'enregistrement sur la poignée de forums que je fréquente régulièrement et, en à peine 2 semaines, la voilà bourrée de plus de 1 000 messages indésirables. Un dommage collatéral de ce parasitisme en ligne, c'est que certains courriers adressés à Framasoft peuvent parfois passés par pertes et fracas lors d'une rageuse séance de vidage de corbeille, et je m'en excuse.

Il n'y a à l'évidence aucun lien de cause à effet entre hotlinking et spamming (en tout cas, je ne vois pas ce qu'il pourrait être), mais être ainsi confronté à deux des plus exécrables travers de la toile mondiale en même temps, depuis près de 3 semaines maintenant, m'a soudain donné des envies de meurtre...