Gjots en français

J'y travaillais depuis un peu plus de deux semaines : une version française de Gjots, logiciel qui permet de gérer des notes classées dans une arborescence hiérarchique, est maintenant disponible.

Toute ressemblance avec un programme bien connu dans ces pages n'est pas fortuite. Depuis ma migration sous Linux, Gjots (ou plus précisément Gjots2) est devenu le substitut officiel de Keynote.

Son auteur, Bob Hepple, envisageait depuis peu de faire évoluer le code pour permettre la traduction de l'interface graphique. Il attendait cependant de recevoir des propositions concrètes pour se lancer dans l'aventure. Quelques échanges d'e-mails plus tard, je me suis donc attelé à la traduction française du logiciel. La francisation de l'interface graphique n'a pris que quelques heures. La traduction du manuel a pris elle un peu plus de temps.

Capture d'écran de Gjots2

Gjots2, un éditeur de note pour le bureau Gnome, maintenant en français.

Gjots ne possède pas toutes les potentialités du logiciel créé par Marek Jedlinski : pas de formatage de texte (gras, italique, etc.), pas de notes virtuelles, un seul arbre hiérarchique, … Par beaucoup d'aspects, il ressemble à Treepad. Il est néanmoins - de mon point de vue - une meilleure solution que des logiciels linux se rapprochant plus de Keynote :

D'abord parce que les fichiers Gjots sont des fichiers plats avec des marqueurs très simples permettant leur affichage en arborescence et où la première ligne de la note devient le titre : \NewEntry pour spécifier le début d'une note, \NewFolder et \EndFolder pour marquer respectivement le début et la fin d'une sous-arborescence.

Titre de la note racine
\NewEntry
Titre 1
Texte de la note 1
\NewFolder
\NewEntry
Titre 1.1
Texte de la note 1.1, fille de la note 1
\NewEntry 
Titre 1.2
Texte de la note 1.2, fille de la note 1
\EndFolder
\NewEntry
Titre 2
Texte de la note 2
1. Code source d'un fichier Gjots.

Ensuite par ce que vous avez à votre disposition des tas de petits outils permettant de manipuler l'arbrorescence : fusionner, scinder ou trier les notes, ouvrir une note dans un éditeur extérieur, une fonction de recherche qui gère les expressions régulières, etc. (voir le manuel d'aide en français). Il faut ajouter à cela la possibilité de chiffrer les fichiers, d'importer d'autres fichiers gjots et d'exporter aux formats HTML ou Docbook.

Enfin parce que Gjots est développé en Python, un langage de script plutôt intuitif et facile à appréhender. C'est d'ailleurs ce langage que j'ai choisi pour développer le petit utilitaire (« knt2gjots ») qui va permettre de convertir mes fichiers Keynote en fichiers Gjots. J'ai d'abord pensé le faire avec AutoIt, que je maîtrise pleinement maintenant. Mais cela fait des semaines que je ne suis plus retourné sous Windows et finalement, l'appréhension de devoir apprendre un nouveau langage de programmation s'est révélé infondé : comme je l'ai dit, python est très facile d'accès ; mes connaissances en PHP et mon expérience d'AutoIt ont fait le reste.

L'utilitaire en lui-même est presque terminé : la transformation du RTF en texte plat est encore un peu aléatoire, mais il n'y a pas de perte de données et l'arborescence est correctement rendue. C'est le principale.

Je diffuserais le moment venu cet utilitaire, bien que les gens susceptibles d'en avoir besoin ne sont certainement pas légion :-).

Titre
Gjots2
Site
Gjots2
Auteurs
  • Hepple Bob
OS
Linux (bureau Gnome)
Licence
GPL
Langue(s)
anglais, français et quelques autres