Retour sur Firefox 1.5

Petit coup dans le rétroviseur et publication d'une brève écrite depuis plusieurs semaines déjà concernant la sortie de Firefox 1.5. Je ne vais pas faire le listing in-extenso de toutes les nouvelles méga-géniales fonctionnalités du logiciel mais pointer de manière purement subjective les quelques perles qui en améliore grandement la puissance (s'il le fallait encore).

1. Pour l'utilisateur final

  • La première qui saute aux yeux dés l'installation, c'est la gestion des extensions. A chaque fois que vous mettiez à jour Firefox, il fallait s'attendre à voir certaines d'entre elles se comporter bizarrement. Avec le passage des versions 1.0.x à la version 1.5, ces difficultés de fonctionnement risquaient d'être encore plus importantes. Et ce fût bien le cas, sauf que maintenant le processus de mise à jour est beaucoup plus simple et pratique. Sur les 14 extensions installées, 8 (parmi les plus importantes comme Web Developper Toolbar, Sage, Scrapbook) fonctionnent parfaitement soit un ratio de 57%.
  • Autre fonctionnalité dés plus précieuses qui, jusque-là, n'était accessible qu'avec une extension particulière : la possibilité de changer l'ordre des onglets ouverts par un simple glisser-déposer.
  • Enfin, autre propriété intéressante : le menu « Outils -> Effacer mes traces... » (ou, plus simplement, le raccourci-clavier Ctrl+Maj+Suppr) permet, comme son nom l'indique, d'effacer ses traces de surfs (historique, cache, entrées de formulaires, cookies, etc.) rapidement et simplement.

2. Pour le développement web

Ceux et celles qui utilisent Firefox pour développer leur site web verront aussi quelques belles innovations :

  • Les messages de la console javascript semblent être plus explicites, mais surtout la console affiche maintenant des alertes concernant les feuilles de styles en cascade (CSS).
  • Firefox gère enfin parfaitement les règles css appliquées à une balise select, à l'instar d'Opera. Mon article sur le sujet a donc été mis à jour.

3. Quelques bugs cependant

Cette version 1.5 n'est pas exempte de quelques ratés :

  • Je ne reviens pas sur l'inactivation de certaines extensions ou du thème (habillage graphique du navigateur) que j'utilisais par défaut. Bien que gênante, ne doutons pas que les développeurs vont vite mettre à niveau leurs produits.
  • un bug un peu plus génant reste par contre le menu contextuel des pages web sous Windows. Les entrées pour lancer l'inspecteur Dom ou pour zoomer apparaissent en effet en tant que sous-menu d'une extension qui n'a rien à voir : ColorZilla.
  • enfin, sous Linux/Ubuntu, le déplacement des onglets (en fait, tout glisser/déposer) fige le navigateur pendant quelques secondes, avant qu'il ne revienne à la normale. Cela arrive uniquement la première fois ; par la suite, le glisser-déposer ne pose plus de problèmes.

Comme le souligne Tristant Nitot, la plupart des améliorations sont « invisibles » pour les utilisateurs, mais même les vieux briscars comme moi, habitué à la bête depuis près de deux ans maintenant, sentent l'évolution. Alors, malgré les quelques défauts listés ci-dessus, la mise à jour reste globalement positive.

Pour ceux qui ne l'ont pas encore fait, il est temps de tenter l'expérience Firefox. Vous ne le regretterer pas !

4. Pour en savoir plus

Sur Firefox lui-même :

Pour installer Firefox 1.5 sur Linux/Ubuntu :