Errements chez Wanadoo

Moi qui pensait que la récente période de maintenance des serveurs Wanadoo allait apporter de meilleurs outils de gestion des sites web personnels, que le passage du cgi au PHP serait un plus… Quelle désillusion: ce qui est donné d'une main est reprit de l'autre!

La migration sous PHP a effectivement quelque peu amélioré l'ordinaire, notamment avec la possibilité de configurer sa propre page d'erreur lorsque l'internaute demande une page qui n'existe pas ou plus (au lieu d'être renvoyé vers la page d'erreur par défaut de Wanadoo, ce qui interdisait à l'internaute de retrouver le site).

Il ne s'agissait cependant que de miettes: nous, pauvres abonnés qui rechignons à payer la "sur-facturation" de 9 euros / mois, ne pouvons bénéficier pleinement de la possibilité de développer un site web dynamique sous PHP. Pire: un léger progrès dans un sens s'accompagne d'une régression dans l'autre. Ici, il s'agit du formulaire de contact.

En clair: avec l'antique formulaire de contact cgi, nous avions la possibilité de définir l'adresse email sur laquelle nous voulions recevoir les messages écrits sur le site. J'avais donc créé une adresse spécifiquement dédiée à cela : omacronides_at_wanadoo.fr. Malheureusement, avec le nouveau formulaire PHP, il n'est plus possible de paramétrer cette donnée, et les messages sont renvoyés vers la boîte mail définie lors de la création du compte Wanadoo.

Cela peut paraître anecdotique, mais si l'on créé de multiples adresse mails, une pour le courrier personnel, une pour le courrier professionnel, une autre pour les messages du site, etc., c'est à l'évidence pour une raison précise.

Et quand l'anecdotique s'ajoute à l'anecdotique, les petites contrariétés deviennent au final plus pénibles, car la gestion du formulaire de contact n'est pas la seule régression en date. Les compteurs Wanadoo sont aussi passés du cgi au PHP, et alors que l'on pouvait placer un de ces outils rudimentaires sur chacune des pages du site, pour savoir par exemple quels articles étaient le plus lus, le nombre de compteurs PHP est maintenant limité à 10!

Wanadoo proposait, en partenariat avec estat, une mesure plus complète des statistiques du site (tout de même limitée à 20 pages), mais là aussi, le service a été modifié. Non seulement il vous faut toujours présenter l'image illustrant l'utilisation de cet outil statistique sur vos pages (ce qui est normal), mais estat se réserve maintenant le droit (1) de modifier le contenu de la dite illustration comme bon lui semble et (2) de polluer l'internaute par d'autres publicités. J'ai d'ailleurs pris connaissance à cette occasion d'une nouvelle subtilité mercantile. On ne vous pollue plus l'écran - et l'esprit - par des pop-up (une fenêtre qui s'ouvre par dessus celle déjà ouverte) mais par des « pop-under » : la fenêtre publicitaire s'ouvre en dessous de votre fenêtre de navigation. Quelle progrès pour l'humanité !

Serait-ce la goutte d'eau qui fait finalement déborder le vase?! J'en ai bien l'impression. Ce site va certainement aller voir sous d'autres cieux si l'herbe y est plus fraîche. Tant qu'à payer pour héberger un site web (et j'estime payer déjà suffisamment avec le prix de mon abonnement), autant payer 10 fois moins pour un service beaucoup plus complet.

Gros changements d'URLs en perspective :-) ...