Glossaire, Wikipedia et commentaires

J'ai reçu aujourd'hui un mail d'un « jeune étudiant » de 56 ans qui soulève une question intéressante à propos du glossaire du site et de l'encyclopédie libre Wikipedia. J'ai d'abord cru que le message provenait d'un camarade de Framasoft qui voulait relancer un débat mené il y a quelques semaines sur l'un des forums du site sur une question qui me touche au plus au point : la construction, la diffusion et l'accessibilité de l'information et du savoir sur internet. Merci donc Graphophile pour ton message qui me permet d'aborder la question ici, même si ce ne sera que très rapidement (un texte plus développé est en préparation, et sera publié ici même et dans la rubrique Tribune Libre de Framasoft).

Tout d'abord, pour ceux et celles qui ne sauraient pas de quoi on parle, Wikipedia est un projet collaboratif initié en 2001 par Jimbo Wales dans le but de créer une encyclopédie en ligne qui soit gratuite mais surtout dont les articles puissent être édités par n'importe quel internaute qui souhaiterait apporter sa pierre à l'édifice. A l'origine en anglais, l'encyclopédie est maintenant développée en plusieurs langues, dont le français, et compte plus d'un million d'articles.

Je reproduis ici une partie du mail de Graphophile, en espérant avoir son accord tacite (ce genre de message me repose d'ailleurs le problème de développer un outil d'échange avec les internautes sur des pages statiques ; voir le PS 2).

Pourquoi un talentueux jeune homme comme toi au lieu de faire seulement un lexique « local » ne fait-il pas des liens vers Wikipedia en amendant des définitions si nécessaire ou en en créant de nouvelles ?

Graphophile, 01 mars 2005, mail envoyé au site.

Outre le fait que cela fait longtemps que l'on ne m'a plus appelé « jeune homme » (voir PS 1) et que j'ai maintenant du mal à enfiler mes bottes après l'emploi d'un adjectif pour le moins flatteur :-), la remarque de Graphophile est une question que je me suis posée lors de la création du glossaire : je pouvais faire ici ce que nous faisons par exemple sur Framasoft, à savoir renvoyer vers l'encyclopédie Wikipédia pour des termes qui nécessitent une définition. Je ne l'ai pourtant pas fait, pour les quelques raisons suivantes :

  • J'ai une très grande estime pour le projet Wikipédia qui annonce une révolution culturelle sans précédent (le jour où le net sera un véritable médium de masse au même titre que le seul existant actuellement : la télévision, jour qui s'approche à grands pas). Mon problème vient de la validité (et pas la véracité, deux notions différentes) des informations qui y sont diffusées. Comme je l'ai dit, j'ai participé à un débat sur la question, et un texte plus complet est en préparation. Il s'agit d'une position de principe car je n'ai pas de critiques précises à formuler (à part quelques petits détails agaçants sur des articles de biologie évolutive). En fait, un protocole expérimental pourrait aisément répondre à toutes mes questions. Aisé en théorie, car il nécessiterait un investissement financier en temps et en personnel dont je ne dispose absolument pas (d'autres ont d'ailleurs peut-être déjà mené cette enquête).
  • Le glossaire de ce site est vraiment quelque chose de très simple et succinct, une sorte de pense-bête, de compilation de définitions de base où il est inutile de renvoyer vers une encyclopédie. Il n'est pas besoin d'écrire un roman pour expliquer ce que veut dire « Mainstream » ou « Sci-Fi ».
  • Je préfère renvoyer les internautes vers des sources d'informations brutes, tout comme je préfère par exemple renvoyer vers le site d'un éditeur de comic book plutôt que vers la fiche technique du dit comic book sur Amazon ou la Fnac. Internet permet justement l'accession de plus en plus simple - quoi qu'encore très parcellaire - à ce qu'on appelle des « sources primaires » d'information, aux producteurs du savoir eux-mêmes. Le travail d'un organe de médiation comme ce site est justement de tenter de créer un pont (par la vulgarisation) entre les visiteurs curieux et ces sources primaires.

Il y aurait beaucoup d'autres choses à dire sur le sujet mais je réserve cela pour un cadre un peu plus adapté (un article). Merci en tout cas Graphophile pour ton message, et il n'est pas exclu que l'on se recroise sur la page de discussion associée à un article de Wikipédia.

Pour en savoir plus

  • Wikipedia, l'encyclopédie libre en ligne.
  • Un an de Wikipédia, le témoignage d'un rédacteur de Wikipédia sur son expérience.
  • Quand Charlie Hebdo brocarde Wikipedia, la discussion sur le forum de Framasoft.
  • Lecointre Guillaume, « Encyclopédie libre : après le "fast food", le "fast science" », Charlie Hebdo, (date et numéro à préciser), une critique acerbe de la validité des informations scientifiques diffusées sur Wikipedia.

PS 1:

L'un des moments les plus cruels de l'existence est celui où, dans un magasin quelconque, le/la vendeur/vendeuse vous donne du "Monsieur" et plus du « Jeune homme » :-).

PS 2:

J'avais placé il y a quelque mois un système de formulaires sur les pages articles pour avoir un retour. Il a disparu depuis à cause du nouveau système d'édition des pages, d'un alourdissement du code HTML et de problèmes techniques (qui persistent toujours) du formulaire mis à disposition par Wanadoo (ils veulent vraiment nous forcer à souscrire à leur offre de site PHP pour 9 euros par mois !). Je le regrette, surtout pour les commentaires de Fun Sun sur « La science-fiction qui s'égare » qui enrichissaient l'article (ces commentaires vont revenir en ligne d'une manière ou d'une autre).

Malgré une fréquentation du site encore modeste mais loin d'être négligeable (je reviendrais sur les statistiques plus tard), peu de messages me sont parvenus. Je ne m'en plaint pas outre mesure puisque les commentaires reçus sont tous intéressants à lire. Car je pars d'un principe simple : le système de commentaires sur des sites dynamiques amène une interactivité avec les internautes très plaisante, mais sa simplicité d'utilisation finit toujours par attirer des « trous du cul » (désolé, je ne trouve pas (n'ai pas envie de trouver) d'autre terminologie suffisamment explicite pour exprimer ma pensée) qui n'ont rien à dire ou qui dérapent dans leurs propos (comme je viens de le faire ici même, mais en l'ayant choisi ; un commentaire qui dérape est toujours imposé et nécessite dés lors un travail de modération, ce dont je n'ai franchement pas le temps). Par contre, la personne qui fait « l'effort » d'ouvrir son client mail pour vous envoyer un message a, a priori, toujours quelque chose d'intéressant à dire, une idée à défendre ou des précisions à apporter/demander.

PS 3:

Bon trekking au Portugal, Graphophile. 6 semaines, tu as le temps d'en faire le tour. Je n'ai malheureusement plus beaucoup de « devanciers » directs là-bas, quoique certains soient retourner y vivre (un bonjour amical à Florinda, Aurelio et Alechaaandre de la morne banlieue parisienne sous la neige et par -5 °c, pendant que vous vous bronzez le nombril sur les plages de l'Algarve).