La gestion des styles

Je parlerai de la gestion des styles en fonction des navigateurs dans une autre actu. Ici, c'est de relations entre les différentes feuilles dont il s'agit. Résumé de la situation: le site utilise des fichiers CSS pour la mise en forme des pages, un fichier pour le squelette (en-tête, contenu central, pied-de-page) et cinq autres fichiers spécifiques aux cinq styles (printemps, été, automne, hiver et nuit, qui modifient presque essentiellement les couleurs).

Le problème est le suivant: la manière dont j'avais déclaré les feuilles de styles empêchait de désactiver intégralement la mise en forme pour n'afficher que la page brute. Si vous sélectionniez le champ "styles" dans le switcher ou « Style de base de la page » dans le menu Affichage -> Utiliser une feuille de style des navigateurs comme Mozilla, vous vous retrouviez avec une mise en page à base du squelette, sans couleurs.

Pour remédier à cela, j'ai supprimé la déclaration de la feuille de style squelette dans les pages HTML et l'ai l'intégré dans chacune des autres feuilles (printemps, été, etc.) à l'aide de la commande @import url(squelette.css). Petit désavantage de cette manipulation: quand vous enregistrer une page du site sur votre ordinateur, le navigateur copie les fichiers CSS déclarés classiquement mais pas ceux appelés par la fonction @import.

Une dernière remarque à propos des styles multiples: j'utilise cette possibilité des CSS uniquement pour modifier les couleurs d'une même présentation. Mais vous pouvez bien évidemment construire des feuilles de styles radicalement différentes les unes des autres. Le site de Michel Petit vous en apportera une preuve magistrale: une trentaine de mises en forme différentes pour une seule et même page! (ma préféré, c'est "Translucide black").