Keynote, CSS et fictions

Quelques mises à jour éparses...

En ce qui concerne l'article « Utiliser Keynote sous Linux »: celui-ci est en construction depuis un moment déjà. Malheureusement, je n'ai pas eu le temps ces dernières semaines d'effectuer les ultimes tests de compatibilité. Certains tests ont déjà été effectués, mais là encore le temps m'a manqué pour les coucher par écrit. Je travaille d'ailleurs de moins en moins sous Linux, et tant que je n'aurai pas fini la configuration de l'utilisation de Keynote avec Wine, ce sera le cas (parce que justement je travaille principalement avec ce soft). Ma seule récente petite escapade sur la banquise fut pour mettre à jour la traduction française d'un logiciel que je conseille à tous les linuxiens, Bookcase (logiciel de gestion de collections: livres, BD, vidéos, cave à vins, etc.).

Pour ce qui est de la mise en page du site, certaines répétitions du code deviennent assez lourdes dans les mises à jour. Je veux parler des entrées de la colonne de gauche: pour les articles sur Keynote par exemple, on y retrouve le plan de l'article bien sur, plus un récapitulatif de tous les articles le concernant. Et à chaque fois que j'ajoute un texte, il faut que je mette à jour la liste sur chaque page. La balise object pourrait être la solution: c'est les avantages des frames sans les inconvénients. Elle permet d'insérer dans une page HTML un "objet" quelconque; dans mon cas, ce serait une autre page HTML avec juste la liste des articles sur Keynote. Les tests sont plutôt prometteurs; la mise en page est nickel. Le seul inconvénient concerne les styles: quand on change le style de la page principale, celui appliqué à l'objet reste le même. On peut alors avoir une page principale en style nuit avec un cadre sur la gauche qui reste en style hiver (par défaut).

Enfin, A propos des textes sur la bande dessinée : je me rend compte que certains thèmes peuvent apparaître obscurs pour ceux qui ne connaissent pas le monde des comic books. Il serait donc sans doute souhaitable d'écrire une petite introduction sur le sujet. Encore du taf en perspective… Mais personne ne m'a rien demandé (nous construisons nous-mêmes nos prisons dorées). :-)