La bourgeoisie journalistique

Alain Accardo est sociologue, maître de conférences à Bordeaux-Montaigne et chroniqueur régulier pour l’excellent mensuel « La Décroissance ». Il vient de faire paraître, dans la collection Cent mille signes des éditions Agone, un essai intitulé « Pour une socioanalyse du journalisme ». Pour ce spécialiste de Pierre Bourdieu, hors de question de penser que les journalistes participent à un grand complot pour protéger l’ordre libéral établi ou qu’ils obéissent docilement aux injonctions de leurs richissimes actionnaires. Selon lui, les journalistes se contentent simplement d’être eux-mêmes, c’est-à-dire une « fraction emblématique de la nouvelle bourgeoisie intellectuelle », qui est née dans le système, en vit et tient à le faire perdurer. Par son analyse aussi pertinente qu’originale, Alain Accardo nous livre un état des lieux saisissant de la presse actuelle, qui parlera à n’importe quel pigiste précaire, mais également des pistes − possibles, exigeantes, radicales − pour mettre en place, demain, un vrai service public d’information.

BÉNARD, Ludivine. Presse bourgeoise, ultralibérale, aux ordres… État des lieux et perspectives avec Alain Accardo. Le Comptoir,