links (1/185) Flux

Comment tuer une communauté

Let’s put it this way. Imagine that you have spent years putting your heart, soul and sweat into a product that you so much believed in its mission and cared about its success.

NEFZAOUI, Ahmed. How to kill a community. nefzaoui.tn,

Cela fait maintenant quelques années que la direction que prend la fondation, cornaquée par cette nouvelle génération d'ûber-hipster qui a fait des écoles de marketing-design-communty-management sans avoir rien compris ni fait en informatique ou en libre, est pour le moins problématique. L'arrêt de FirefoxOS n'est que le dernier avatar de cette lente déchéance...

A lire aussi la réaction de Daniel Glazmann qui a - à mes yeux - plus de légitimité à parler de Mozilla / Firefox / Gecko que nombre de gens qui « travaillent » à la fondation. Et cette perle : Could we please stop that corporate bullshit that has no dignity? You're Mozilla, for God's sake, and I wish you could stop speaking like a Coca-Cola executive announcing they're closing a soda plant.

Wikipédia a 15 ans

L’encyclopédie collaborative libre Wikipédia a fêté ses 15 ans mi‐janvier. Forte de cinq millions d’articles en anglais, de dix autres langues avec plus d’un million d’articles chacune (dont l’allemand avec 1,8 millions et le français avec 1,7 millions) et globalement plus de 35 millions de pages en 291 langues, ce recueil d’informations et de connaissances, tour à tour adulé et décrié, devenu L’encyclopédie, poursuit son chemin. 28 % des Terriens n’ont jamais connu un monde sans ce commun informationnel (source Fondation Wikimédia).

SIBAUD, Benoït. Wikipédia a soufflé ses 15 bougies. LinuxFr,

Après VLC, une autre adolescente.

J'ai eu une relation d'amour-haine avec l'encyclopédie pendant des années jusqu'à ce que j'en vienne à une évidence : vu le rammassis de conneries et d'analphabètes qu'il y a ailleurs sur le web et les autres media, Wikipédia c'est (1) (beaucoup) mieux que rien et (2) une ambition bien plus réjouissante et utile que tout le reste. Alors aujour'hui je tais volontiers les quelques défauts que je lui trouve encore et je remercie tous les contributeurs bénévoles pour leur immense travail.

Des gamins continuent à mourir sur nos plages et on n'en a rien à foutre

I take a few photos. I walk along the beach. I see the body of another child on a rock. Later, I will have nightmares, I will spend hours not being able to speak. But at the moment, I don’t really feel anything, to be honest. The Turkish police are collecting the bodies. They drowned the night before in the waters off this coast. There are so many bodies. I can’t count them all.

KOSE, Ozan. What if this baby were mine?. AFP,

Angoulême 2016 : raté du début à la fin

L’édition 2016 du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême vient de se clôturer tout comme elle avait commencé, par une polémique, parvenant à se mettre bon nombre d’auteurs et d’éditeurs à dos. Les critiques pleuvent maintenant depuis quelques années et le festival de BD, soi-disant, le plus prestigieux du monde, commence à accumuler les dossiers encombrants, tout cela dans un contexte des plus précaires pour les auteurs de bandes dessinées. Retour sur une édition teintée de scandales et qui montre une fois encore, les failles et les limites de cette manifestation vieillissante.

POITIER, Mathieu. Edito: Gala de gaffes à Angoulême. Daily Mars,

Les utilisateurs de l'open source

We have a serious problem of user entitlement in open source. We have now seen many lead maintainers quit their own projects over constant abuse.

(...)

If you don’t pay me for my services or contribute meaningful value to me personally, I don’t owe you shit. You are not my customer and you are rarely right. Open source is not an invitation for harassment and making demands. If you choose to interact with me about my open source work, remember it was your decision and you can stop interacting with me at any time. No one is forcing you to use my code. I am giving you a lot of free modules to do with as you wish. That license does not extend to my time or my attention.

(...)

Same goes for documentation. I see more bitching and entitlement around quality documentation than any other issue. You are not entitled to good (or any) documentation. If you don’t have the time to read the code, the tests, and the examples, shut up or fuck off. I don’t have the time to explain shit to you. I document my work for my own needs. I publish a lot of code without any documentation. Don’t ask me to add some. The only right thing to do is to ask if I am willing to take a pull request adding or improving the documentation. That’s it.

(...)

Why am I posting this? Why am I acting up so angry and negative?

Because I can afford to behave like this while other maintainers cannot. I am not going to lose work, reputation, or sleep over expressing these feelings publically and forcefully. However, this is not true for many new, young, inexperienced, or just sensitive maintainers who find themselves suddenly maintaining a popular open source project. They cannot afford to tell people to shut the fuck up or go fuck themselves without doing significant damage to their careers, reputation, or risk diving into deep depression.

I am posting this because someone needs to tell you to shut the fuck up, you entitled asshole.

HAMMER, Eran. How to Use Open Source and Shut the Fuck Up At the Same Time. hueniverse,

C'est violent mais c'est malheureusement juste.