Dates : 2006

Notes (98)

Réinventer le HTML

The plan is to charter a completely new HTML group. Unlike the previous one, this one will be chartered to do incremental improvements to HTML, as also in parallel xHTML. It will have a different chair and staff contact. It will work on HTML and xHTML together. We have strong support for this group, from many people we have talked to, including browser makers.

Tim Berners-Lee, « Reinventing HTML », timbl's blog, 27 octobre 2006.

Du jury à l'électeur

Ainsi va le petit train-train de la pré-campagne présidentielle : Ségolène Royale lance une nouvelle fulgurance, ce coup-ci cela concerne le contrôle du travail des élus par un jury de citoyens tirés au sort, et le microcosme politique - droite et gauche confondues - repart dans un cycle de critiques sans fin. Mais ce ne sont pas ces critiques qui m'ont interloqué, plutôt un télescopage hasardeux dans ce qui me serre de cerveau entre cette proposition et un texte écrit il y a un peu plus de 50 ans.

Du respect pour les croyances ?

It is time to refuse to tip-toe around people who claim respect, consideration, special treatment, or any other kind of immunity, on the grounds that they have a religious faith, as if having faith were a privilege-endowing virtue, as if it were noble to believe in unsupported claims and ancient superstitions.

AC Grayling, Religions don't deserve special treatment, Comments is free / The Guardian, 19 octobre 2006.

Esclavage web 2.0, le retour

They fooled themselves into believing that Web 2.0 was introducing a new economic system - a system of "social production" - that would serve as the foundation of a democratic, utopian model of culture creation. They were wrong. Web 2.0's economic system has turned out to be, in effect if not intent, a system of exploitation rather than a system of emancipation. By putting the means of production into the hands of the masses but withholding from those same masses any ownership over the product of their work, Web 2.0 provides an incredibly efficient mechanism to harvest the economic value of the free labor provided by the very, very many and concentrate it into the hands of the very, very few.

Nicholas Carr, Web 2.0lier than thou, Rough Type, 23 octobre 2006.

Thème Tango pour Firefox

Vous avez la possibilité d'habiller Firefox avec un thème basé sur les icônes Tango, intéressant si vous utilisez les dites icônes sur votre bureau Linux. Le thème a cependant un petit « défaut » : la flèche de retour en arrière se retrouve affublé du texte « back ». L'auteur précise qu'il s'agit d'assurer une compatibilité dans la taille des images, mais je ne vois pas laquelle. Bref, voilà comment supprimer ce texte.

Les Etats-uniens sont des cons

Où du moins des ignorants, des obscurantistes, des tout ce que vous voulez. Non, il ne s'agit pas d'insultes gratuites, simplement d'une réaction certes épidermique mais justifiée devant la superstition assumée des maîtres du monde : un Américain sur trois rejetterait purement et simplement le concept d'évolution biologique.

Linux et Canon

Voilà une règle d'or que je ne cesse de répéter mais que je n'ai pas appliquer moi-même aujourd'hui - malheureusement : ne pas acheter de matériel informatique type imprimante ou scanner sans vérifier auparavant sa compatibilité avec Linux !!!

Zizou déchue ?

Dommage que cela se termine comme ça ; même la défaite aurait pu être une fête. Au final, seuls les regrets persistent. Mais que les idolâtres d'hier ne deviennent pas les inquisiteurs d'aujourd'hui.

Gloire à Zizou ?

On le disait vieux, fini, carbonisé ; après avoir loué son retour, la presse française s'est perdu en conjectures et en critiques acerbes ; et, de nouveau il redevient un magicien du ballon rond...

De la gratuité

Aussi, chaque internaute utilisant un service gratuit devrait se poser la question mais « comment est financé ce service ? » Il faudra ensuite se demander si le jeu en vaut la chandelle : suis-je prêt à sacrifier ma vie privée pour bénéficier gratuitement d'un service qui pourrait m'être facturé quelques euros par an ? Suis-je prêt à brader mes informations personnelles pour si peu ?

Tristan Nitot, « A propos de la gratuité », Standblog, 29 juin 2006.

France / Espagne vu de l'étranger

Curieux retournement des média français qui sont devenus, depuis la victoire de l'équipe nationale face à celle de l'Espagne 3-1, de fervents partisans de la « méthode Domenech » et de nos « papys » du foot. 24 heures plus tôt, les craintes de se prendre une fessée déculottée suintaient dans la plupart des commentaires de « spécialistes ».

Le Moyen-Age postmoderne

The Middle Ages ended when the rise of capitalism on a national scale led to powerful states with sovereignty over particular territories and populations. Now that capitalism is operating globally, those states are eroding and a new medievalism is emerging, marked by multiple and overlapping sovereignties and identities - particularly in the developing world, where states were never strong in the first place.

John Rapley, « The New Middle Ages », Foreign Affairs, mai-juin 2006.

Formulaire des index, second round

J'avais installé depuis quelque temps sur les pages index des fonctions javascript qui permettaient de modifier la liste des brèves ou des articles en fonction de la date ou de la catégorie de publication. Or, sans javascript, impossible d'accéder à ses fonctionnalités. J'ai donc traduit les fonctions en PHP.

Web 2.0 = esclavage 2.0

J'en ai déjà parlé ici, ou  : la nouvelle arnaque intellectuelle et marchande est en marche, et chaque fois que l'on parle de « partage », de « réseaux sociaux » ou de « gratuité », rappelons-nous des véritables enjeux économiques derrière des services comme Flickr et autre Technorati :

Défendre la science

On ne saurait dire si la situation s'est dégradée aux États-Unis ou si chercheurs et éducateurs s'amusent à se faire peur, mais les faits sont là : devant les attaques récurrentes dont science et scientifiques sont victimes depuis plusieurs années, à la fois de la part des « ennemis naturels » (pseudoscientifiques) mais aussi en provenance de la sphère politique, un groupe lance dans l'urgence une initiative qui paraît presque irréelle : une pétition pour défendre la science !

Dystopie 2.0 bis

Dans la série « amusons-nous avec les nouveaux croque-mitaines du web », une petite réflexion de Nicholas Carr, observateur critique du mouvement web 2.0, qui entrevoit dans le développement de services communautaires type Flickr une certaine forme d'élitisme (paradoxal dirons certains) : le partage et la générosité ne sont pas donnés à tout le monde.

« Oh those crazy french »

Si vous lisez la presse anglo-saxonne régulièrement, ou ne serait-ce que ponctuellement, vous devez parfois vous sentir, comment dire, légèrement déprimé par la volée de bois vert régulièrement déversée sur notre pays, même si cela n'a évidemment rien de nouveau et que les critiques sont parfois (souvent ?) justifiées.

Site en standby

Le site est actuellement en standby, ou plutôt en « vie ralentie », pour une période indéterminée. Retour espéré dans 2 semaines.

Googlephobia

Dans la série « jouons à nous faire peur » ou « détruisons les idoles », voici un article qui résume comment Google est devenu pour certains l'ennemi à combattre.

Time for the Last Post

Is blogging really an information revolution? Is it about to drive the mainstream news media into oblivion? Or is it just another crock of virtual gold - a meretricious equivalent of all those noisy Internet start-ups that were going to build a brave "new economy" a few years ago ?

Trevor Butterworth, « Time for the Last Post », Financial Times, 17 février 2006.

There is no open source community

Open source conventional wisdom tells a tale of good versus evil, David versus Goliath, in a struggle to protect users from the malevolent intent of large software companies. (...)

What if you discovered that everything you ever learned about open source growth was wrong? What if the narrative that pitches open source in terms of battling evil software giants wasn't actually correct? What if you learned that the recognized leaders of the open source movement were simply figureheads of a process already well under way? What if you learned that open source was neither good nor bad, but simply the manifestation of decades-old economic trends? What if companies mining the open source vein aren't taking the high road but rather ruthlessly applying a competitive advantage ? (...)

  1. The continuing expansion of the internet is necessary for continued open source proliferation.

In order for more projects to grow in a vibrant open source ecosystem, there needs to be a fresh supply of new users and developers. The economies of scale that spawned open source development need to keep expanding, or else there is a risk of stagnation.

  1. Given current trends, open source will continue to expand in scope, prevailing in more markets.

All signs point to an expanding internet for the foreseeable future. This means that the trends that result in cheap software commodities should maintain their steady pace. As such, the open source footprint should continue to expand.

  1. There is no open source community.

Looking at open source from an economic perspective, it becomes clear that Linux or its equivalent was bound to happen eventually, regardless of whether Linus decided to release a kernel in 1991. The same applies for Apache and any other project. Both of these are the natural result of massive price drops in their respective markets. The view that there is a core group of altruistic companies and true believers driving open source forward is simply false. The view that open source participants are idealistic Davids fighting against software Goliaths is also false. In fact, surveys of open source participants tend to bear this out.

  1. Open source is neither good nor bad.

Open source is not a religion. It is not an ideology. It can be used for both good and bad. It does not inhabit the higher moral ground, nor is it a more ethical way to conduct business. It just is, and it will continue to grow and expand.

John Mark Walker, « There is non open source community », OnLamp.com, 12 janvier 2006

Digital Universe, Wikipédia et séant en position instable

More generally, what very many Web 2.0 thinkers fail to realize is that it is possible to distinguish openness, collaboration, and public participation on the one hand, from radical egalitarianism and near anarchy, on the other. The Digital Universe will demonstrate that it is possible to have the former without the latter.

Larry Sanger, « Correcting Some Misconceptions about the Digital Universe », Digital Universe, 19 janvier 2006.

Fil rss inaccessible

Je m'excuse auprès des personnes qui ont syndiqué le fil RSS du site : il était indisponible depuis quelques jours (combien ?) suite à une mauvaise manoeuvre de ma part dont je viens de prendre connaissance. Petite explication.

Retour sur Firefox 1.5

Petit coup dans le rétroviseur et publication d'une brève écrite depuis plusieurs semaines déjà concernant la sortie de Firefox 1.5. Je ne vais pas faire le listing in-extenso de toutes les nouvelles méga-géniales fonctionnalités du logiciel mais pointer de manière purement subjective les quelques perles qui en améliore grandement la puissance (s'il le fallait encore).

Articles (16)

Affichage du site avec Internet Explorer

Assurer un affichage correct des pages d'un site web sur tous les navigateurs est parfois une gageure, surtout lorsqu'il s'agit d'Internet Explorer, un navigateur obsolète qui ne respecte que partiellement les langages de publication web. Mise au point de ma position sur le sujet.

Protéger votre Framakey avec Truecrypt

La Framakey vous permet d'emmener votre environnement de travail avec vous en embarquant sur une clé USB une série de logiciels libres pour naviguer sur internet, consulter ses e-mails, écrire des textes, écouter de la musique, etc. Mais, bien que son utilisation ne laisse aucune trace sur l'ordinateur hôte, les données personnelles enregistrées sur la clé restent tout de même accessible à n'importe qui. Le logiciel Truecrypt peut remédier à cela.

Vonarburg : le cycle Tyranaël

Avec Tyranaël, publié entre 1996 et 1997, Elisabeth Vonarburg concrétise son premier rêve de science-fiction débuté 30 ans plus tôt. Entre historiographie épique et témoignages intimistes, ce cycle de 5 romans retrace la colonisation de la planète Tyranaël par les humains et l'exode de ses premiers occupants, sur plus d'un millénaire d'histoire.

Enfants et descendants en CSS

Le langage CSS est plutôt simple et intuitif. Mais, en s'habituant à cette aisance d'utilisation, on en oublie parfois certaines de ses subtilités (en tout cas c'est mon cas). En voici une parmi d'autres : la présentation des « enfants » et des « descendants » d'un élément.

Hellboy : « Conqueror Worm »

Vingt mars 1939. Château Hunte, Autriche. Un aréopage hétéroclite d'astronomes, d'astrologues et de mystiques nazis s'apprêtent à envoyer le physicien Ernst Oeming dans l'espace à bord d'une capsule. Un groupe d'intervention américain mené par The Lobster Claw (pince de Homard !) fait capoter le projet, pas à temps cependant pour empêcher la capsule de décoller vers les étoiles. 61 ans plus tard, la capsule revient, et Hellboy est là pour découvrir ce qu'elle ramène.

A propos de Wikipédia 2

Après m'être en partie planté dans ma critique du processus d'édition de Wikipédia, je reviens sur le sujet avec cette fois-ci, je l'espère, un peu plus de retenu, à la fois pour comprendre ce qui m'a échappé et ce qu'il me reste de réticences.

Projets (3)