Dates : juin 2005

Notes (16)

A propos des mots-clés : des réseaux de confiance

Le site est toujours en reconstruction : il reste encore de nombreux liens renvoyant vers la page d'erreur ou des habillages graphique incomplets. Je voudrais cependant déjà aborder une nouvelle fonctionnalité des brèves, les mots-clés, et de quelle manière ils pourraient être utilisé comme une alternative à « l'anarchie » de services comme Technorati.

La GPL est-elle soluble dans la libre culture ?

Autrement dit, les licences libres n'établissent pas de distinction entre une utilisation commerciale ou non commerciale des oeuvres; ce qui n'est pas sans gêner certains acteurs, y compris du secteur logiciel, puisqu'on y voit apparaître la pratique très particulière et très contestée de la double licence. Mais globalement, cette indifférence aux conditions économiques d'exploitation est rendue possible, quoiqu'en disaient il y a quelques années encore les détracteurs du logiciel libre, par les particularités du fonctionnement économique du marché du logiciel, soutenu en particulier par une demande professionnelle solvable, grosse consommatrice de services. Peut-il en aller de même pour d'autres secteurs de création? Rien n'est moins sûr, dans l'état actuel des choses en tout cas. En témoigne le succès, au sein des licences Creative Commons, de l'option "non commerciale", choisie par un grand nombre de créateurs. Les réactions venant de l'intérieur de la communauté du logiciel libre sont parfois très critiques à l'égard de ces pratiques; c'est même sur cette base qu'un grand nombre de reproches sont faits, de la part de ceux que l'on pourrait qualifier "d'intransigeants", aux licences Creative Commons, parfois présentées comme des simulacres de licences libres. Mais au delà du tour que pourrait prendre un débat entre réformistes et maximalistes, il est sans doute nécessaire de se pencher avec un peu plus de sérieux sur les conditions économiques dans lesquelles s'effectue la création. Il n'est pas certain qu'un compositeur, qu'un graphiste ou un écrivain exerce son art dans les mêmes conditions économiques qu'un développeur. Il est certain en revanche que les conditions économiques dans lesquelles les uns et les autres travaillent sont susceptibles de changer, et de manière non coordonnée au cours des années à venir tant il est vrai que les modèles économiques de ce qu'on pourrait appeler globalement "l'industrie de la propriété intellectuelle" sont encore loin d'être stabilisés, en particulier du fait de l'évolution des technologies.

Pierre Mounier, « La GPL est-elle soluble dans la libre culture ? », Homo Numericus, 23 juin 2005.

Archivage des news et redirection par .htaccess

Les mauvaises habitudes étant les plus difficiles à perdre, me voila embarqué dans un énième changement de la gestion des brèves du site. Les répercussions sont cependant moins importantes qu'auparavant puisque mon nouvel hébergeur offre beaucoup plus de libertés d'adaptations que le précédent.

Un exemple de dérive des tags Technorati

Il y a deux semaines, j'émettais quelques critiques à l'encontre d'une mode qui se répand sur le web comme une traînée de poudre : les tag.de services comme Del.icio.us. Pour résumer ma position : ce système permet de partager une classification de contenu sur le web entre tous à travers l'utilisation de mêmes mots-clés associés. Mais, aussi séduisante soit-elle, cette mise en commun (1) ne préjuge en rien de l'importance relative des tag.et (2) place sur le même plan des contenus pertinents et d'autres qui le sont moins.

Sur Framasoft : Ajax, qu'est-ce que c'est ?

Ajax, c'est la nouvelle mode dans certains milieux du développement web, une révolution en marche. Pourtant, à y regarder de plus près, le principe ne fait que reprendre des technologies déjà existantes: du javascript, du XML, du DOM. Pire : certains « font de l'Ajax » depuis plusieurs années sans même le savoir !

Comment lutter contre la Div mania

Les standards de publication web du W3C semblent peu à peu s'installer dans les esprits, que ce soit au niveau des professionnels que chez les simples webmasters publiant un site personnel. Cependant, le résultat peut parfois sembler ambigu quand il conduit à remplacer les lignes et les colonnes des tableaux - pensées pour ranger et hiérarchiser des données et non pour construire la maquette d'une page - par une multitude de conteneurs div.