Universal war one

Créateurs

Auteurs
Artistes

Publication

Couverture

Divers

Achat
Prix
Lu

Edition

Editeur
Quadrants
Date
Langue
Français
Format
Pages
ISBN
978-2-30201-368-1

Original

Titre
Sous-Titre
Editeur
Langue

Commentaires

Je voulais lire Universal War One de Denis Bajram, auteur découvert dans les pages du fanzine Scarce dans les années 90, depuis longtemps. Je m'attendais à un grand récit de SF ; je suis tombé sur une série B honnête mais sans plus. J'espérais sans doute trop de cette bd qui joue une classe en dessous de celle d'un autre récit de guerre, La guerre eternelle.

Ce qui déçoit avant tout dans UWI, ce sont les dialogues ; souvent anecdotiques, remplis de poncifs et de formules toutes faites. On devine souvent à l'avance quel va être le discours d'un personnage, non pas parce qu'on connaît sa psychologie mais parce qu'on sait quelle formule entendue / lue des centaines de fois va être utilisée. Côté personnages, nous avons un aéropage là aussi classique vu et revu maintes fois : le chef, le casse-cou héros, le savant, le borderline, la victime. Pas vraiment de surprises et très peu d'emptahie de la part du lecteur.

Pour ce qui est de l'intrigue, je n'en dévoilerai rien ou presque, non qu'elle soit d'une extrême complexité mais aborder un point particulier reviendrait à dévider le fil de la pelote jusqu'à son terme. UWI est, comme son nom l'indique, une histoire de guerre à travers le système solaire dans un futur assez proche, matiné de paradoxes temporels

Petite déception aussi côté graphisme. Je m'attendais à quelque chose de plus structurer, de plus maîtriser dans la composition des planches. On note toute de même une amélioration du style au fil des 6 épisodes.

UWI reste une bd agréable à lire, qui ne laisse pas de traces indélébiles mais qui permet de passer un bon moment.

Contenu

  1. La Genèse (1998)
  2. Le fruit de la connaissance (1999)
  3. Caïn et Abel (2000)
  4. Le déluge (2001)
  5. Babel (2004)
  6. Le patriarche (2006)