The Walking dead

Créateurs

Auteurs
Artistes

Attention: La description des numéros peut dévoiler tout ou partie des intrigues.

Informations

01 : Days gone by 3.5/5

twd-cb.v01

Je tournais autour de cette série depuis plusieurs mois, voir plusieurs années. Je lisais ou entendais des critiques plutôt élogieuses, à la fois de la bd et de son adaptation à la télévision. J'ai donc fini par sauté le pas pour découvrir ce qui est sensé être l'une des meilleures séries de ces dernières années, ayant même reçu un Eisner Award. J'avoue avoir été un peu déçu.

Ce premier tome réunit les 6 premiers épisodes de la série, et il faut dire qu'il ne s'y passe pas grand chose. Le personnage principal, le policier Rick Grimes, se réveille d'une période de coma dans un hôpital désert, enfin peuplé de zombies. pourquoi, comment ? On ne le saura pas !

Cette première scène est un quasi copier-coller de la scène d'ouverture du film de Dany Boyle, 28 jours plus tard, et illustre parfaitement les défauts de la série (du moins de ces premiers épisodes). La comparaison avec le film de Boyle est cruelle pour la bd : d'abord, la scène expliquant le coma, d'une banalité affligeante et largement inutile ; ensuite, le réveil proprement dit, sans émotion ni intensité.

#02, p.09

C'est cette platitude scénaristique qui frappe tout au long des 140 pages de l'album, qui se lisent vite, trop vite. Il ne se passe pour ainsi dire quasiment rien. Certaines critiques annonçaient justement que The Walking dead n'est pas (seulement) une série d'action, que la psychologie y tient une large place. Et bien, s'il n'y a pas beaucoup d'action, il n'y a pas vraiment de psychologie non plus. La plupart des scènes ont été vues / lues des dizaines de fois ailleurs et les dialogues sont d'une platitude assez effrayante. L'exposé des personnages est pour le moins banal, superficiel et trop succinct pour permettre que l'on s'y attache, ou simplement qu'on leur témoigne un peu d'intérêt. Rien dans l'histoire n'accroche vraiment, ne sonne juste.

The Walking Dead est aussi sensé être une série d'horreur, mais là encore rien dans l'histoire ne donne de frissons, rien dans le récit ne transmet au lecteur l'effroi, le stress que l'on pourrait ressentir si nous nous trouvions dans un monde peuplé de morts-vivants dont le seul but est de vous bouffer. Le camp près d'Atlanta dans lequel se réfugie le héros principal à plus des airs de pic-nique à la campagne que de refuge dans un monde hostile. Là aussi, la comparaison avec le film de Dany Boyle est au désavantage de la bd ; et qui a lu La route sait ce que s'est que ressentir le stress des personnages évoluant dans un monde post-apocalyptique.

#06, p.22)

L'absence d'empathie ou de tension nerveuse n'est pas à mettre uniquement sur le compte du scénariste. En bédé, les émotions doivent surtout passer par le dessin. Tony Moore n'est pas un mauvais dessinateur, il est juste un peu fade. En fait, il ne fait pas de noir et blanc mais du dessin sans couleurs, ce qui n'est absolument pas la même chose. j'ai lu une version colorisé du premier épisode et cela donne une bien meilleure impression.

Les personnages ne connaissent que deux expressions : l'apathie amorphe ou la colère déformant le visage(1) ; il ne sait à l'évidence pas dessiner les chevaux ; ces zombies ne sont pas très effrayants(2) ; et ne parlons pas de la composition des planches, presque inexistante.

Aux vues des critiques lues ou entendues, du succès à la fois de la bédé et de la série télévisé, je m'attendais à quelque chose d'autre, quelque chose de plus mature, plus fin, plus subversif. Une seule scène, à la fin du 6e épisode, fait lever un sourcil d'intérêt, mais pas plus.

La série a peut-être mis du temps à trouver son rythme, son ton. Malgré la déception, je lirais surement le deuxième tome, en espérant y trouver un peu plus de chair, de sueur et de sang.

02 : Miles behind us 3/5

Titre
Cette vie derrière nous
Couverture
Couverture
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
Publication
Editeur
Delcourt
Statut
Lu
Langue
fr
ISBN
978-2-7560-0972-8
Prix
13.95 €
Note
3.5/5
Remarque
L'album compile les numéros #7 à #12 de la série, publiés entre avril et septembre 2004.

Le premier volume de la série m'avait plutôt déçu mais, ne voulant pas rester sur cette mauvaise impression, j'ai voulu poursuivre la découverte avec le deuxième opus.

Sans être fondamentalement mauvais, ces 6 nouveaux épisodes ne m'ont pas franchement fait changer d'avis : graphisme limité, dialogues / découpages souvent maladroits ou clichés à souhait, et rien de vraiment passionnant côté personnages, ce qui est soit disant la force de la série.

Côté dessin, Tony Moore a été remplacé par Charlie Adlard, et on y perd tout de même un peu. Beaucoup de limites techniques ; les personnages se ressemblent à peu près tous si bien qu'on ne les reconnait souvent que par leur gimmick vestimentaire. Ses zombies sont encore moins effrayants que ceux de Moore. Il n'a pas plus que ce dernier la notion de composition des planches. Enfin, le traitement en niveaux de gris par palette graphique rend le tout le plus souvent mécanique et sans envergure. Ne fais pas du noir et blanc qui veut.

03 : Safety behind bars 3/5

Titre
Sains et saufs ?
Couverture
Couverture
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
Publication
Editeur
Delcourt
Statut
Lu
Langue
fr
ISBN
978-2-7560-1283-4
Prix
13.95 €
Note
3/5
Remarque
#13-18 (octobre 2004 à avril 2005).

04 : The hearts desire 3/5

Titre
Amour et mort
Couverture
Couverture
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
Publication
Editeur
Delcourt
Statut
Lu
Langue
fr
ISBN
978-2-7560-1333-6
Prix
13.95 €
Note
3/5
Remarque
#19 à 24 (juin - décembre 2005).

Je pense que ce recueil sera le dernier de la série que j'achèterais. Au bout de 24 épisodes, je suis toujours aussi déçu (1) par la faiblesse graphique et (2) par la fadeur des dialogues. Je suis plutôt fan de la série télé mais la bédé elle ne passe pas. Surtout quand vous lisez dans la foulée un petit bijou en noir et blanc.

05 : The best defense 3/5

Titre
Monstrueux
Couverture
Couverture
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
Publication
Editeur
Delcourt
Statut
Lu
Langue
fr
ISBN
978-2-7560-1468-5
Prix
14.50 €
Note
3/5
Remarque
#25 à #30 (janvier - juin 2006).

Finalement, le volume 4 n'aura pas été le dernier : malgré les défauts de la bédé, j'avais envie de poursuivre l'aventure. On ne peut pas dire que je soit ultra enthousiasmé par ce que j'ai lu même si je trouve un petit peu plus de consistance dans le récit - il se passe enfin quelque chose. Mais les dessins de Adlard restent approximatifs (il ne sait à l'évidence pas dessiner une personne en contre-plongée) et ses compositions de planches sont limitées ; Kirkman lui est toujours aussi verbeux et assène des dialogues convenus et poussifs.

Un simple exemple pour illustrer ma frustration : la scène où Rick se fait trancher la main par le gouverneur. Elle est présenté sous forme de splash page voyeuriste et grandiloquente. A comparer à une scène du Sin City de Frank Miller quand Marv est prisonnier de Roark et qu'il retrouve son agent de probation Lucille, la main tranchée boulotée par le petit kevin. L'intensité dramatique est clairement du côté de ce dernier.

Bref, The Walking Dead fourmille de bonnes idées mais la série aurait mérité un meilleur dialoguiste et un meilleur dessinateur :-).

06 : This Sorrowful Life 2.5/5

Titre
Vengeance
Couverture
Couverture
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
Publication
Editeur
Delcourt
Statut
Lu
Langue
fr
ISBN
978-2-7560-1469-2
Prix
14.50 €
Note
3/5
Remarque
L'album compile les numéros #31-36 de la série.

C'est terrible mais je ne comprend toujours pas comment la série à autant de succès : hormis l'idée de départ - comment survivre au quotidien dans un monde post-apo infesté de zombies - la réalisation est vraiment banale ! Après on se dit qu'on exagère un peu, qu'on est trop exigeant, que malgré ce sentiment de gâchis qui grandit à chaque page tournée, le découpage et le cadrage de Adlard ne sont peut-être pas si mauvais que ça, que les dialogues de Kirkman ne sont pas qu'une accumulation de banalités et de poncifs… Et puis on lit une autre bédé entre 2 volumes, ici Hellboy 8, et en lisant uniquement les 9 premières planches, on comprend que non, on n'est pas trop exigeant, parce qu'on a sous les yeux un artiste (Fegredo) qui sait dessiner, qui sait construire des pages harmonieuses et dynamiques, et un auteur (Mignola) qui sait raconter une histoire avec une intrigue et des mots justes, bien choisis.

J'en ai chaque fois la confirmation, et je l'aurai jusqu'à ce que je finisse de lire le volume 8 de la série, qui sera là pour le coup vraiment le dernier que j'achèterai, Adlard et Kirkman sont vraiment des artistes limités qui ne peuvent pas fournir à l'histoire toute l'ampleur et la finesse qu'elle aurait méritée !

Note : c'est dans ce volume que Michonne se venge du gouverneur (d'où le titre) : une scène de torture qui dure une dizaine de pages, tellement grandiloquente, mal découpée, mal cadrée que cela en devient ridicule. Au lieu du climax tant attendu, on a droit à une pitrerie… A comparer avec une scène comparable, la vengeance de Marv sur Kevin dans Sin City : moins de planches, moins d'exposition mais un résultat beaucoup plus violent et dérangeant pour le lecteur...

07 : The Calm Before 3/5

Titre
Dans l'oeil du cyclone
Couverture
Couverture
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
Publication
Editeur
Delcourt
Statut
Lu
Langue
fr
ISBN
978-2-7560-1723-5
Prix
14.50 €
Note
2.5/5
Remarque
L'album compile les numéros #37-42 de la série.

J'ai lu ce volume plus rapidement que les 6 précédents, en diagonale et sans faire vraiment attention à l'histoire tellement les dialogues sont d'une lourdeur insupportable et les planches mal structurées. Il se passe pourtant des choses importantes : la naissance de la fille de Rick, la mort de Carol, l'amputation de la jambe du Dale mais rien n'y fait, le travail de Kirkman et Adlard n'est vraiment pas à la hauteur de ce qu'ils veulent raconter !

08 : Made to suffer 3/5

Titre
Une vie de souffrance
Couverture
Couverture
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
Publication
Editeur
Delcourt
Statut
Lu
Langue
fr
ISBN
978-2-7560-1724-2
Prix
14.50 €
Note
3/5
Remarque
L'album compile les numéros #43-48 de la série.

#48, p.12

Déception. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit après voir lu (survolé) ce volume en à peine 1/2 heure. Ça m'a parfois fait pensé aux premiers épisodes de Sandman où les dessins étaient souvent approximatifs. Sauf que la prose de Gaiman faisait très vite oublié les lacunes graphiques. Ici, la verbosité de Kirkman n'a jamais amené autre chose que de l'ennui.

Grosse déception donc. J'ai découvert The Walking Dead par la bédé mais je préfère très largement ce qui se fait avec la série télé.

09 : Here we remain 3.5/5

Titre
Here we remain
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3/5
Remarque
L'album compile les numéros #49-54 de la série. Acheté au format Compendium.

#49, p.04

Rick et Carl ont réussit à quitter la prison attaquée par le goiuverneur. Ils trouvent refugent dans une maison abandonnée alors que Rick est gravement malade.

#50, p.25

Michonne finit par les retrouver et le trio prend le chemin de la ferme d'Herschel où d'autres rescapés de la prison ont trouvé refuge : Maggie, Glenn, Dale, Andrea, Sophia, … Ils y croisent aussi 3 nouveaux personnages : Abraham Ford, Rosita et Eugène Porter. Ce dernier affirme connaître le pourquoi du comment de l'épidémie et Abraham cherche à enrôler Rick et son groupe afin d'emmener Eugène à Washington. Après quelques temps de réflexion, tout le monde quitte la ferme direction Washington.

Je ne sais pas si c'est le format de publication ou le fait de lire l'histoire en anglais mais j'ai été beaucoup moins frustré avec ce volume que lors des précédentes lectures. Kirkman est toujours aussi verbeux, souvent pour ne rien dire ou pas grand chose, ce qui fait qu'on lit toujours les quelques 130 pages très (trop) rapidement. Reste que le récit est plaisant, peut-être surtout parce que je revois en même temps les scènes correspondantes dans la série télé.

Côté dessin, cela s'améliore aussi un peu : Adlard semble utiliser un peu plus d'aplats noirs et Rathburn abuse un peu moins des trames ; où alors c'est là encore le format d'édition et la qualité du papier. J'ai même vu des planches avec une véritable structure… Mais il y a encore un peu trop souvent des erreurs d'anatomie ou de proportions.

10 : What we become 3.5/5

Titre
What We Become
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3.5/5
Remarque
L'album compile les numéros #55-60 de la série. Acheté au format Compendium.

Sur la route de Washington, Rick apprend à connaitre Abraham même s'il s'en méfie toujours. Maggie, dévastée par la perte de toute sa famille, tente de se suicider. Alors qu'il la croit morte, Abraham se propose de lui tirer une balle dans la tête ; Rick l'en empêche en le menaçant lui-même de son arme, juste à temps pour voir Maggie reprendre ses esprits. L'épisode accentue encore la défiance que le groupe a envers Abraham.

...

Un peu plus loin sur la route, Rick décide de faire un détour pour revenir dans sa ville afin de récupérer les armes restées au poste de police. Il emmène Carl avec lui ; Abraham les accompagne. Sur la route, alors qu'il ont fait hâlte pour la nuit, ils sont attaqués par un groupe d'hommes °°todo°°A faire...

#57, p.20

#57, p.22

Là encore, est-ce le format de la publication ou la qualité du papier, j'ai plus de plaisir à lire la bédé que lorsque j'achetais les volumes un par un. Ou alors Adlard s'est vraiment amélioré (même s'il ne sait toujours pas dessiner un cheval) : certains encrages me font parfois pensé à du Mike Mignola. Et puis il y a moins de personnages principaux, et des personnages à l'aspect physqiue suffisamment marqué pour qu'on les reconnaissent d'une case à l'autre, ce qui n'était pas forcément le cas auparavant, essentiellement à cause des limitations techniques du dessinateur.

11 : Fear the hunters 3/5

Titre
Fear the hunters
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3.5/5
Remarque
L'album compile les numéros #61-66 de la série. Acheté au format Compendium.

12 : Life Among them 3/5

Titre
Life Among Them
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3/5
Remarque
L'album compile les numéros #67-72 de la série. Acheté au format Compendium.

13 : Too far gone 3/5

Titre
Too far gone
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3/5
Remarque
L'album compile les numéros #73-78 de la série. Acheté au format Compendium.

14 : No way out 3.5/5

Titre
No way out
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3.5/5
Remarque
L'album compile les numéros #79-84 de la série. Acheté au format Compendium.

15 : We find ourselves 3.75/5

Titre
We Find Ourselves
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3.75/5
Remarque
L'album compile les numéros #85-90 de la série. Acheté au format Compendium.

16 : A larger world 4/5

Titre
A Larger World
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
4/5
Remarque
L'album compile les numéros #91-96 de la série. Acheté au format Compendium.

17 : Something to fear 4/5

Titre
Something to Fear
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
4/5
Remarque
L'album compile les numéros #97-102 de la série. Acheté au format Compendium.
Morts majeurs
  • Abraham
  • Glenn

18 : What comes after 3.5/5

Titre
What comes after
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3.5/5
Remarque
L'album compile les numéros #103-108 de la série.

103 3/5

Negan rend un première visite à Alexandria pour récupérer ce qu'il lui revient: la moitié des fournitures. Cela ne se passe pas sans heurts, et Rick a beaucoup de mal à tenir ses troupes. Jésus de son côté piste Dwight en espérant découvrir où se trouve le sanctuaire.

104 3/5

Carl a grimpé à l'arrière du camion de Negan et se retrouve au sanctuaire. Il tire dans le tas en descendant du camion, tuant plusieurs sauveurs. Malgré cela, et contre toute attente, Negan l'accueil en tant « qu'invité ».

Dwight a finit par capturer Jésus mais, arrivé devant les portes du sanctuaire, celui-ci s'échappe.

19 : March to war 3.5/5

Titre
March to war
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3.5/5
Remarque
L'album compile les numéros #109-114 de la série.

20-21 : All at war I et II 4/5

Titre
All at war - part one
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Stefano Gaudiano
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
4/5
Remarque
L'album compile les numéros #115-120 de la série.
Titre
All at war - part two
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Stefano Gaudiano
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
4/5
Remarque
L'album compile les numéros #121-126 de la série.

22 : A new beginning 4/5

Titre
A new beginning
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Stefano Gaudiano
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
4/5
Remarque
L'album compile les numéros #127-132 de la série.

23 : Whispers into screams 4/5

Titre
Whispers Into Screams
Couverture
Couverture
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Stefano Gaudiano
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
4/5
Remarque
L'album compile les numéros #133-138 de la série.

24 : Life and Death 4/5

Titre
Life and death
Couverture
Couverture
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Stefano Gaudiano
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
4/5
Remarque
L'album compile les numéros #139-144 de la série.

25 : No turning back 3.5/5

Titre
No turning back
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Stefano Gaudiano
  • Cliff Rathburn
Publication
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3.5/5
Remarque
L'album compile les numéros #145-150 de la série.

26 : call to arms 3/5

Titre
Call tot arms
Format
Souple
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Stefano Gaudiano
  • Cliff Rathburn
Période
février 2016 / juillet 2016
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3/5
Remarque
L'album compile les numéros #151-156 de la série.

27 : The whisperer war 3/5

Titre
The whisperer war
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Stefano Gaudiano
  • Cliff Rathburn
Période
août 2016 / décembre 2016
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3/5
Remarque
L'album regroupe les numéros 157 à 162 de la série.

157 2.5/5

Negan revient à Alexandria avec la tête d'Alpha. Rick l'accepte mais demande à Dwight de garder un oeil sur lui.

#157, p.21

158 3/5

Le numéro commence par la mort de Gabriel et, comme souvent avec Kirkman / Adlard, ça foire dans les grandes largeurs. En fait, comme j'avais lu le précédent numéro il y a un moment déjà, je ne me rappelais plus que le gars monté sur le château d'eau était Gabriel et comme les personnages de Adlard se ressemblent tous… C'est un dialogue quelques pages plus loin qui m'a fait me rendre compte qu'on venait de perdre un des personnages secondaires de la série. c'est dire s'il a laissé des traces...

#158, p.10

Le reste se laisse lire sans déplaisir. Sans grande passion non plus. Negan est revenu à Alexandria et accompagne Dwight lors de la première véritable confrontaion avec les chuchoteurs.

159 3/5

#159, p.09

La première grande altercation entre les chuchoteurs et les survivants tournent à l'avantage de ces derniers. Negan réussit presque à tuer Beta mais y laisse Lucille. Alors qu'une nouvelle horde de zombies menace, Dwight décide de scinder le groupe en 4 afin d'éparpiller les morts.

160 4/5

Dwight, Michonne et quelques autres se sont infiltrés dans le groupe de leurs assaillants chuchoteurs pour les exterminer de l'intérieur. Un autre groupe attaque lui Hilltop, qui commence à partir en feu.

Plutôt bon même si toujours limité. Et on voit enfin Maggie mettre un terme à ce flirt adolescent de Dante qui devenait un peu pénible.

161 3.5/5

Quelques belles scènes : Lydia qui combat ces anciens camarades et les zombies, Hilltop qui brûle (l'encrage de Gaudiano a fait énormément de bien à Adlard), Carl qui risque d'y rester...

#161, p.07

Mais Kirkman est toujours aussi verbeux et artificiel : les types sont en pleine guerre, leur refuge est en train de cramer, des zombies sortent de toute part et ils trouvent le moyen de déblatérer des tartines de dialogues sans intérêt...

162 3/5

Fin de la guerre des chuchoteurs. Dwight rentre à Alexandria après sa victoire ; Maggie panse ses blessures et celles de sa communauté hors d'une Hilltop caclinée. Mais une mega-horde de rôdeurs s'annonce aux portes d'Alexandria.

Kirkman écrit toujours des dialogues aussi convenus qui paraphrasent l'image sans rien apporter de plus. Il nous grattine en plus d'un cliffhanger à la con où Rick est surpris quand Dwight lui dit qu'ils ont nettoyés des centaines de rôdeurs alors que lui a vu une horde de plusieurs milliers d'individus. Et il n'a pas pensé à en informer Dwight avant le début des combats !

Enfin, le dessin d'Adlard est lui aussi toujours aussi faible. Une seule planche (double splash) a sauvé de l'ensemble de l'épisode.

#162 p.18

28 3.5/5

Titre
The Walking Dead 163-168
Format
ebook
Auteurs
  • Robert Kirkman
Artistes
  • Charlie Adlard
  • Stefano Gaudiano
  • Cliff Rathburn
Période
janvier 2017 / février 2017
Editeur
Image Comics
Statut
Lu
Langue
en-US
Note
3.5/5
Remarque
L'album regroupe les numéros 163 à 168 de la série.

163 3/5

La horde de morts-vivants lâchés par les chuchoteurs est aux portes d'Alexandria. Rick organise la défense : Andrea, Michonne, Jesus et quelques autres se retrouvent dehors pour essayer de disperser les assaillants.

#163, p.17

Evidemment, les défenses croulent sous le nombre et Negan a l'occasion de sauver la vie de Rick.

#163, p.20

Plutôt convenu mais quelques belles cases de Adlard.

164

165

166 3/5

La horde finit par être repoussé et les sauveurs apparaissent à Alexandira. Rick réussit à convaincre Sherry de discuter pour éviter un bain de sang. Lors de leurs échanges, Sherry perd son sang froid, tente de tuer Rick mais il a le dessus et la tue accidentellement.

Toujours aussi convenu et previsible. Et puis la scènce de combat entre Sherry et Rick est proprement illisible : on ne comprend pas bien comment la leader des sauveurs se brise le coup. C'est triste à dire mais ni Adlard ni Kirkman ne s'améliorent avec les années.

#166, p.23

167 4/5

#167, p.35

Mort d'Andrea. On s'y attendait même si la construction des épisodes précédents faisait craindre le pire (un clifhanger de merde ou la morsure se serait relevé être une simple ecorchure). L'épisode, double, et touchant même si Kirkman est toujours aussi verbeux inutilement et assène des poncifs par paquet de 12. Adlard fait preuve pour un fois d'un peu d'inventivité dans ses découpages et ses cadrages.

168 3.5/5

On enterre les morts, on finit par dire adieu, Negan réussit à convaincre les sauveurs de rentrer chez eux et de garder contact avec le réseau de communautés créé par Rick.

Une conclusion tranquille après la mort d'un personnage central de la série, qui va très certainement prendre une nouvelle direction.