Cobra

Cover

Confidence : quand j'étais gamin, j'avais un Big Jim. Je lui ai arraché la main gauche pour pouvoir insérer dans le bras un manche de pinceau d'écolier en guise de canon à « rayon delta » :-D.

Je revisionne les épisodes 30 ans après les avoir vu une première et unique fois, et c'est vraiment pas mal du tout. Beaucoup d'influences SF (la plus évidente étant Dick dans le premier épisode), des filles ultra-sexy et fortes, aucune censure de la nudité ce qui est impressionnant comparativement au puritanisme actuel. Cobra n'est pas un dessin-animé pour enfant, c'est certain.

L'homme de verre (1-8) 4/5