Bal tragique à Charlie Hebdo : 17 morts !

Cover

Ca crayonne, ça crayonne, ça crayonne, ça crayonne...

Logo

EMMANUELLE, Camille. Charlie Hebdo : être aimé par des cons, c'est dur, être haï par des amis, c'est pire. Brain magazine,

Tandis que les pompiers me soulevaient sur un fauteuil à roulettes de la conférence, j’ai survolé les corps de mes compagnons morts, Bernard, Tignous, Cabu, Georges, que mes sauveteurs enjambaient ou longeaient, et soudain, mon Dieu, ils ne riaient plus. Il faut que nous puissions tous rire et informer de nouveau et plus que jamais pour eux, à Libération comme à Charlie, loin des pouvoirs et de leurs excès. Il me faudra un peu de temps et de rééducation pour arriver à rire, la mâchoire est plus fragile que le cœur, mais j’y parviendrai, et ce sera parmi vous, mes collègues, mes compagnons, mes lecteurs et relecteurs, mes amis.

LANÇON, Philippe. Philippe Lançon: «J'allais partir quand les tueurs sont entrés…». Libération,

« Je l’ai regardé. Il avait de grands yeux noirs, un regard très doux. J’ai senti un moment de trouble chez lui, comme s’il cherchait mon nom. Mon cerveau fonctionnait très bien, je pensais vite. J’ai compris qu’il n’avait pas vu Jean-Luc, sous son bureau. » L’homme qu’elle regarde dans les yeux s’appelle Saïd Kouachi. Il lui dit : « N’aie pas peur. Calme-toi. Je ne te tuerai pas. Tu es une femme. On ne tue pas les femmes. Mais réfléchis à ce que tu fais. Ce que tu fais est mal. Je t’épargne, et puisque je t’épargne, tu liras le Coran. » Elle se souvient de chaque mot.

SEELOW, Soren. « C’est Charlie, venez vite, ils sont tous morts ». Le Monde,

Luz : "Etre Charlie c’est être obscurantophobe", France Inter, 12 janv. 2015

Image

CROQUET, Pauline ; COUTAGNE, Gabriel. Mobilisation du 11 janvier à Paris : la photo que les internautes aimeraient voir dans les livres d'histoire. Le Monde,

Image

DEHLINGER, Mathieu. L'histoire du "crayon guidant le peuple", la photo symbole de la marche républicaine. FranceTvInfo,

Image

préface du prochain livre de Cabu.

Image

KORKOS, Alain. À bas la mitre, le foulard et la kipa !. Arrêt sur Images,

MARIE. Pour mes élèves de Seine Saint-Denis. Tailspin,

67-TARDIS-STREET. dear US followers. The Great Hiatus,

On était tout seuls depuis un petit moment. Depuis la troisième affaire liée à Mahomet. Toutes ces histoires ont créé tellement de fantasmes sur la dangerosité de l’athéisme de Charlie, son islamophobie. On était juste de joyeux incroyants. Tous ceux qui sont morts étaient de joyeux incroyants. Et là, ils sont nulle part. Comme tout le monde.

LAFFETER, Anne. Luz : “Tout le monde nous regarde, on est devenu des symboles”. Les Inrocks,

PINSON, Guillaume. Qui es-tu, «Charlie», d’où viens-tu ?. Le Devoir,

Image

HANNE, isabelle. «Charlie» à «Libé» : «Bon, on fait le journal ?». Libération,

Image

Michel Mompontet, 09 janv. 2015, 13:03

Image

EL RHAZOUI, Zineb. Zineb de « Charlie Hebdo » : « Il arrivait que l’on dise aux collègues : “Je vous aime” ». Le Monde,

Image

CHRÉTIEN, François. Charlie Hebdo. Franck Brinsolaro, policier tué en protégeant Charb. Ouest France,

Image

GLAZMAN, Daniel. S'il est un bal tragique, c'est celui des hypocrites. Glazblog,

Image

SCHNEIDERMANN, Daniel. Etre ou ne pas être Charlie. Arrêt sur Image,

Être un islamiste, finir ses jours dans une épicerie casher. Massacrer une rédaction, finir dans une imprimerie. Le karma ce troll.

Daoud Noël Ciceron, 09 janv. 2015, 04:48.

Image

Plantu, 09 janv. 2015, 04:26

Image

DELY, Renaud. "Charlie Hebdo" : la République, pas le FN !. L'Obs,

Image

POTET, Frédéric. BD : le Festival d’Angoulême crée un « prix Charlie de la liberté d’expression ». Le Monde,

Jeannette Bougrab: "Mon compagnon est mort assassiné parce qu'il dessinait dans un journal". BFMTV,

Image

SEELOW, Soren. Attentat à « Charlie Hebdo » : « Vous allez payer car vous avez insulté le Prophète ». Le Monde,

Couverture

New Yorker

Image

joachim, 07 janv. 2015, 03:52